‘On ne peut vivre dans le passé’ : les écuries de F1 mettent la pression sur Monaco

La modernisation ou l’éviction ?

Recherche

Par Alexandre C.

18 mai 2022 - 09:49
‘On ne peut vivre dans le passé' :

Les temps changent en F1 et ce que l’on pensait impensable est désormais de l’ordre du probable : Monaco pourrait perdre sa place au calendrier F1, pour faire place nette à d’autres Grand Prix notamment aux États-Unis et en Asie.

Le circuit paierait peut-être son manque de spectacle le dimanche de course, mais son éviction est encore loin, loin, d’être acquise.

Et d’ailleurs pour les directeurs d’équipe en F1, perdre Monaco reste encore inconcevable. Comme par exemple du côté de Christian Horner.

« Oui, je veux dire, il est inimaginable de penser à la Formule 1 sans Monaco, c’est le joyau de la couronne. »

Pour autant le patron de Red Bull appelle le Grand Prix à accepter de se moderniser. Changer ou partir, tel est le dilemme ?

« Mais vous savez, tout évolue avec le temps. Et quand vous regardez Wimbledon, ils ont maintenant un toit quand il pleut. Donc ils doivent évoluer au fur et à mesure que le sport se développe. Si Monaco était un nouveau circuit arrivant sur le calendrier et qu’on lui disait : "Vous allez avoir le droit à payer le plus bas de tous les circuits, et les F1 ne pourront pas dépasser", il ne serait jamais accepté sur le calendrier. Donc, nous accueillons Monaco en raison de son héritage et de son histoire. C’est tout. »

« Et il faut évoluer, qu’il faut continuer, aller avec... Si vous restez immobile, vous reculez, et cela s’applique à tous les aspects du sport. »

Günther Steiner, chez Haas, appelle aussi Monaco à se moderniser : la F1 doit regarder vers le futur, pas devenir une boîte d’archives.

« Les choses changent, vous savez, en Formule 1, et rien ne reste en place, nous devons toujours évoluer et nous développer, nous devons rester à jour et si être à jour signifie que le modèle doit changer, je pense qu’il doit changer. Nous ne pouvons pas vivre dans le passé. »

« Ce que Liberty essaie de faire là, encore une fois, c’est la bonne chose à faire. Mais évidemment Monaco est très important pour la Formule 1 et c’est un très bon événement, donc j’espère qu’il pourra rester sur le calendrier. »

Pour Frédéric Vasseur, chez Alfa Romeo, Monaco devrait prendre exemple sur un nouveau venu au calendrier, c’est-à-dire le circuit de Zandvoort qui a établi une nouvelle référence l’an dernier.

« La F1 a connu un grand changement l’année dernière à Zandvoort. Pas seulement en termes de spectacle. Tout le monde devra suivre le mouvement. »

« En fin de compte, il ne s’agit pas seulement du spectacle, mais de tout ce qui entoure le Grand Prix. Et je pense que Monaco devra faire de même. C’est sûr que Monaco est important pour nous. Nous savons parfaitement que c’est un Grand Prix historique. Mais à la fin, ça viendra, ça viendra d’eux, j’en suis sûr, parce qu’ils ne peuvent pas rester vieux jeu. Et je ne pense pas seulement à Monaco. Mais c’est une bonne leçon pour tous les Grands Prix. »

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos