‘On fera la fête après’ : Krack veut préserver Vettel pour son dernier GP

L’objectif reste de devancer Alfa Romeo au classement

Recherche

Par Alexandre C.

20 novembre 2022 - 07:01
‘On fera la fête après' : Krack (...)

Ce week-end est spécial pour Aston Martin F1, alors que tous les projecteurs seront braquées vers le quadruple champion du monde de F1, Sebastian Vettel, qui dispute son dernier Grand Prix avant sa retraite.

Mike Krack, le directeur d’écurie, l’avoue volontiers : dans le paddock d’Abu Dhabi, le week-end des Verts est un peu perturbé par une affluence médiatique plus assidue qu’en temps normal ! Mais cela ne peut-il pas être un désavantage du point de vue de la concentration ?

« Comme vous pouvez vous y attendre, il y a beaucoup de gens autour de nous qui essaient d’obtenir leur dernier moment avec Sebastian. C’est en fait assez difficile de garder cette distraction loin de nous, en essayant de se concentrer sur notre dernière course - parce qu’il y a encore quelque chose que nous pouvons faire dans le championnat. »

« Donc, c’est un équilibre délicat, essayer de garder tout le monde concentré et leur permettre de célébrer leur moment avec Sebastian. J’essaie de le garder à l’écart jusqu’au drapeau à damier et ensuite nous pourrons faire la fête. »

Mike Krack a passé une saison à avoir comme pilote numéro 1 Sebastian Vettel : que peut-il en dire ? L’Allemand a-t-il été à la hauteur de son palmarès ? Y a-t-il eu beaucoup de moments positifs à retirer ?

« Il y en a eu beaucoup. Beaucoup de moments positifs, mais les moments positifs ne sont peut-être pas ceux auxquels on s’attend - les grands moments, ce sont les moments où vous traversez des périodes difficiles et où vous vous en sortez. Comme lorsque vous avez de bonnes conversations sur ce qu’il faut faire avec la voiture, ce dont elle a besoin. Ce sont des moments plus importants pour nous que de voir ce qui se passe ensuite sur la piste - quand Seb obtient de meilleurs résultats. »

Sebastian Vettel a confié (voir notre article) qu’en courant en milieu de grille avec Aston Martin F1, il avait réalisé combien les équipes de pointe avaient la vie plus facile... Mike Krack a-t-il vu aussi Sebastian Vettel évoluer durant son approche des week-ends ?

« J’aurais préféré qu’il puisse rouler à l’air libre à l’avant. Pour être honnête, il n’a jamais vraiment fait ce genre de commentaires dans nos débriefings. Nous savons qu’il est beaucoup plus difficile de courir dans le milieu de grille. Nous avons vu au Texas, quand nous étions un peu seuls, la vie devient tellement plus facile si vous courez dans votre propre petite ligue. »

« Donc probablement, c’est aussi ce qui l’a amené à faire ces commentaires, parce qu’il avait la comparaison directe [du temps de Red Bull]. Mais oui, comme je l’ai dit, je préférerais être dans une autre situation. »

Sebastian Vettel roulera de nouveau en milieu de grille ce dimanche, mais à l’avant de ce milieu de grille, puisqu’il s’est qualifié en Q3. L’Aston Martin F1 est-elle vraiment à l’aise sur ce tracé de Yas Marina ?

« Eh bien, la voiture n’a pas beaucoup changé. Donc, je pense que nous sommes dans la position où nous sommes. Nous devons être réalistes. Ce sera très difficile contre les Alfa Romeo car depuis leur dernière mise à jour, elles sont un peu plus rapides que nous mais nous allons essayer. La fiabilité est une chose, la stratégie en est une autre et nous n’abandonnerons pas. »

Cette course va donc boucler une saison décevante pour Aston Martin F1... Mike Krack fait-il son mea culpa ?

« Eh bien, dans l’ensemble on est déçu, parce que nous n’avons pas eu le départ que nous voulions. C’est très, très difficile dans un environnement où les coûts sont plafonnés et avec l’intensité du calendrier et des Grands Prix. Donc, à la fin de la journée, il s’agit de limiter les dégâts. Mais évidemment, finir sixième ou septième au classement des constructeurs n’était pas ce que nous visions lorsque nous avons commencé l’année. »

2023 et Fernando Alonso arrivent

L’an prochain, l’Aston Martin partira cependant sur une bien meilleure base, promet le directeur d’écurie.

« Oui, oui. Mais le sentiment n’a pas vraiment d’importance ici. Vous devez performer. Et nous le verrons en mars seulement. »

Fernando Alonso, le remplaçant de Sebastian Vettel, sera dans l’Aston Martin F1 dès les essais post-saison d’Abu Dhabi : quel programme Mike Krack a-t-il concocté à son nouveau pilote ?

« Evidemment, tout d’abord, il faut le mettre à l’aise et le familiariser avec l’équipe, avec la voiture et obtenir ses impressions. Je veux dire, la voiture n’est pas exactement la même pour les essais d’Abu Dhabi, parce que nous y utilisons une génération de pneus différente, donc nous devons faire attention à ne pas tirer de fausses conclusions. »

« Mais oui, il s’agira plus de gagner en rythme, d’apprendre à se connaître, de le mettre à l’aise dans la voiture. Et ensuite suivre un petit programme pour avoir une influence sur la nouvelle voiture de course l’an prochain. »

Aston Martin F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos