Officiel : Pas de pénalité contre Sainz, qui reste troisième

Albon y échappe aussi grâce à la pluie de Montréal

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 juin 2022 - 03:08
Officiel : Pas de pénalité contre (...)

Troisième des qualifications du Grand Prix du Canada, Carlos Sainz était sous le coup d’une enquête pour avoir roulé trop lentement sous drapeau jaune lors du début de séance. Le pilote Ferrari a expliqué que c’était surtout pour des raisons de sécurité qu’il avait fait cela, ce qui semble avoir convaincu les commissaires, qui ne l’ont pas puni.

"Au début de la Q1, la voiture 55 a ralenti à l’approche du virage 13 afin de créer un écart pour démarrer un tour rapide" expliquent les commissaires. "Le pilote dit qu’il a dû ralentir considérablement derrière d’autres voitures qui faisaient de même, afin de créer un écart sûr en raison de la très mauvaise visibilité due aux conditions météorologiques."

"De plus, il dit qu’il aurait été dangereux d’essayer de dépasser les autres voitures devant, car elles ne s’attendaient pas à une telle manœuvre à ce moment-là. Les commissaires considèrent que cela a créé une situation potentiellement dangereuse."

"Mais, étant donné que de nombreux pilotes ont fini par faire la queue à cet endroit du circuit, ils déterminent que trop de pilotes ont contribué à la situation et que le pilote concerné n’est donc pas entièrement responsable."

De fait, Sainz n’a pas été puni, tout comme Alex Albon, qui était également accusé de la même erreur. Le pilote Williams F1 a lui aussi bénéficié de la mansuétude des commissaires pour les mêmes raisons que l’Espagnol.

Charles Leclerc a subi le même interrogatoire pour les mêmes raisons, et les commissaires sont statué qu’il n’avait rien fait de mal, ayant en plus cherché à sortir de la trajectoire lorsqu’il a appris que Valtteri Bottas, lancé dans un tour chrono, arrivait derrière lui.

Gasly et Zhou s’en tirent avec une réprimande

Pierre Gasly et Guanyu Zhou étaient également convoqués chez les commissaires de course après la séance qualificative. Les deux hommes étaient accusés de ne pas avoir suivi les notes du directeur de courses concernant le retour en piste.

Les deux hommes ont quitté la piste au virage 9 et devaient respecter un tracé précis en passant à gauche d’un cône. Mais les deux ont manqué de le faire, pour deux raisons qu’ils ont expliquées aux commissaires.

Gasly a révélé qu’il avait un problème avec un de ses freins - qui lui a d’ailleurs coûté son passage en Q2 - et qu’il n’avait pas pu ralentir assez. De son côté, Zhou a expliqué que compte tenu des conditions de piste, il ne savait pas si le grip était suffisant pour passer à gauche du cône sans risquer un accident.

Les commissaires ont ainsi jugé leurs excuses valables et ont choisi de n’infliger aux deux hommes qu’une simple réprimande. C’est la première pour le pilote Alfa Romeo F1, et la seconde pour le pilote AlphaTauri.

FIA

Ferrari

Info Formule 1

Photos

Vidéos