Officiel : La FIA modifiera l’arceau de sécurité des F1 en 2023 et 2024

Des crash-tests plus stricts après l’accident de Zhou

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 août 2022 - 19:02
Officiel : La FIA modifiera l'arceau

La FIA a déjà confirmé des modifications consécutives au terrible accident de Guanyu Zhou à Silverstone. Le crash-test des F1 sera renforcé dès 2024 pour éviter de voir des casses de l’arceau de sécurité, comme au Grand Prix de Grande-Bretagne.

La fédération a d’abord publié un rapport de l’accident et les raisons pour lesquelles l’arceau a cédé. Les principales conclusions sont les suivantes :

 La partie supérieure pointue de l’arceau de sécurité s’est enfoncée dans l’asphalte, ce qui a contribué à la force horizontale élevée qui a entraîné sa rupture.
 La formulation, telle qu’elle figure actuellement dans le règlement, permet aux équipes d’homologuer leurs arceaux de sécurité avec des forces agissant par un point plus bas que prévu. Cela peut conduire à ce que l’arceau résiste à des forces inférieures à celles initialement prévues par le règlement.
 Une augmentation significative de la résistance des arceaux de sécurité doit être mise en œuvre en Formule 1.
 Ces questions ont fait l’objet de discussions approfondies lors de trois réunions du Comité consultatif technique spécialement organisées pour analyser ce problème.

Des changements dès 2023 et une refonte en 2024

Après avoir examiné les informations ci-dessus, le Conseil mondial a approuvé les changements suivants au Règlement Technique de la F1, et ce dès la saison 2023 :

 Un changement pour exiger un sommet arrondi de l’arceau de sécurité, ce qui réduira le risque qu’il s’enfonce dans le sol lors d’un accident.
 Un changement pour garantir une hauteur minimale pour le point d’application de l’essai d’homologation.
 Création d’un nouveau test physique d’homologation où la charge pousse l’arceau de sécurité vers l’avant.
 Définition de nouveaux tests à effectuer par calcul.

Pour 2024, la FIA confirme son intention de procéder à une refonte importante des tests de l’arceau de sécurité afin de garantir que les voitures résistent à des charges beaucoup plus sévères.

"Il était évident qu’une mise à jour des exigences relatives aux arceaux de sécurité était nécessaire après l’accident de Guanyu Zhou à Silverstone" a déclaré Mohammed Ben Sulayem, le président de la FIA.

"Et si cet incident nous a montré à tous combien les systèmes de sécurité de la Formule 1 sont remarquables, il a également prouvé une fois de plus que nous devons continuer à innover et à poursuivre les questions de sécurité sans compromis."

FIA

F1 - FOM - Liberty Media

Info Formule 1

Photos

Vidéos