Officiel : La FIA a identifié les problèmes de procédures au GP du Japon

"Les conclusions seront rendues publiques dans les prochains jours"

Recherche

Par Franck Drui

19 octobre 2022 - 21:31
Officiel : La FIA a identifié les (...)

La FIA a déclaré avoir identifié les problèmes de procédures lors du Grand Prix du Japon et rendra ses conclusions publiques dans les prochains jours.

Bien que cette annonce, faite dans son communiqué de presse décrivant les décisions de la réunion d’aujourd’hui du Conseil mondial du sport automobile à Londres, n’ait pas précisé exactement à quels événements de Suzuka elle faisait référence, la course a présenté une controverse majeure sur la sécurité au départ, puis une fin déroutante qui a laissé le doute quant à savoir si Max Verstappen avait scellé le titre 2022 ou non.

"Comme indiqué immédiatement après la course, la FIA a entrepris une analyse approfondie des incidents survenus lors du Grand Prix du Japon à Suzuka," indique le communiqué de la FIA.

"Des problèmes de procédures ont été identifiés et seront corrigés à court et moyen terme. Les conclusions seront rendues publiques dans les prochains jours."

Pierre Gasly était furieux après avoir rencontré un engin de dépannage sur la piste au moment même où la course était mise sous drapeau rouge à la suite de l’accident de Carlos Sainz.

Cela a suscité des souvenirs douloureux de la mort de Jules Bianchi à la suite de son impact avec un tracteur de dépannage lors du GP du Japon 2014.

Gasly essayait de rattraper le peloton dans des conditions de voiture de sécurité après avoir dû faire des réparations, bien qu’il ait déclaré qu’il respectait le delta de temps au tour requis avant la sortie du drapeau rouge.

Au départ, la FIA n’a attiré l’attention que sur la vitesse de Gasly, le convoquant pour voir les commissaires sportifs et le pénalisant par la suite pour avoir conduit trop vite après le drapeau rouge.

Mais elle a également annoncé plus tard qu’elle mènerait une enquête complète sur l’incident du véhicule de dépannage.

Quant à la confusion à l’arrivée, elle concernait la nouvelle disposition pour 2022 de différents niveaux d’attribution de points réduits pour les courses raccourcies.

Les équipes travaillaient sur la base que cela s’appliquerait, ce qui signifie que Verstappen ne devait pas étendre suffisamment son avantage de points sur Charles Leclerc et Sergio Perez pour remporter le titre au Japon.

Mais immédiatement après la course, il est devenu clair que tous les points seraient attribués parce que le libellé de la règle concernant les courses réduites était formulé comme s’appliquant si une course était arrêtée et ne peut pas être reprise. Dans le cas du GP du Japon, il a été arrêté, repris puis interrompu en raison de l’expiration du délai - un scénario qui n’était pas pris en compte dans le libellé des règles.

Un score complet de points a permis à Verstappen de décrocher le titre, mais seulement lorsque la pénalité d’après-course de Leclerc a été appliquée.

La FIA a indiqué après Suzuka qu’elle prendrait des mesures rapides pour ranger les règles afin que cette situation ne se reproduise pas, bien qu’il n’y ait eu aucun changement dans le libellé dans ce domaine parmi les mises à jour des réglementations sportives publiées immédiatement après la réunion du Conseil Mondial ce soir.

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos