Formule 1

Officiel : La F1 signe avec Miami un accord de principe pour un Grand Prix en 2021

Mais le plus dur reste à faire

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 octobre 2019 - 08:01
Officiel : La F1 signe avec Miami (...)

Malgré plusieurs revers de la ville de Miami dans le but d’organiser un Grand Prix dans la ville de Floride, la Formule 1 fait preuve de ténacité et a désormais trouvé un autre endroit pour y tenir une course.

Comme nous vous le rapportions récemment, le Hard Rock Stadium et ses environs pourraient servir de décor à cette deuxième course aux Etats-Unis, et le dossier a fait un pas en avant avec la signature d’un accord entre les propriétaires du stade et la F1.

Selon le Miami Herald, qui reporte cette information, Liberty Media est tombé d’accord avec la franchise de football américain des Miami Dolphins, propriétaire du complexe, pour que l’événement se tienne dès le mois de mai 2021.

"Nous sommes ravis d’annoncer que la Formule 1 et le Hard Rock Stadium ont trouvé un accord de principe pour organiser le premier Grand Prix de Miami de Formule 1 de l’histoire, au Hard Rock Stadium" ont déclaré dans un communiqué Tom Garfinkel, PDG des Dolphins, et Sean Bratches, directeur commercial de la F1.

"Avec un impact annuel [sur le tourisme] estimé à plus de 400 millions de dollars, et 35’000 chambres d’hôtel occupées, le Grand Prix de Miami sera un mastodonte économique pour le Sud de la Floride, chaque année."

Garfinkel a montré tout son enthousiasme face au projet : "Nous sommes reconnaissants envers nos fans, envers les élus et l’industrie du tourisme locale pour leur patience et leur soutien au fil de ce processus. Nous avons hâte d’amener la plus grande compétition automobile au monde dans l’une des régions les plus iconiques et les plus glamours."

Mais cet accord ne signifie pas pour autant que l’affaire est entendue, puisqu’une entente avait déjà été trouvée pour établir un circuit urbain sur le front de mer, avant que les riverains ne fassent pression pour l’annuler.

Ce transfert vers le Nord de la ville, et précisément le comté de Miami-Dade, permettrait la mise en place d’un circuit de 18 virages dont le tracé avait été présenté au début du mois, comme nous vous l’avions rapporté.

Malheureusement pour l’événement, la directrice du district de Miami Gardens, Barbara Jordan, et dont la juridiction inclut le Hard Rock Stadium, s’est déclarée contre la tenue du GP. Son possible futur remplaçant, l’actuel maire de Miami Gardens, Oliver Gilbert, a pris la même position.

De fait, Jordan a proposé le vote d’une commission avant même que la F1 puisse avoir l’accord du comté pour fermer la zone géographique concernée pendant le week-end de course.

Et ce n’est pas le seul obstacle que rencontre la course, qui doit faire face à la pression des riverains, la même pression qui avait empêché la course sur le front de mer et fait annuler la course de Formule E dans la ville.

Comme lors des autres projets, les habitants du quartier et leurs puissantes associations se plaignent du trafic, du bruit et de la pollution. Les organisateurs essaient de leur faire entendre raison en rappelant que le Grand Prix offrirait un coup de projecteur sur le quartier et la ville pour un dérangement très éphémère.

L’argument qui pourrait toutefois convaincre les autorités sera de toute évidence celui des finances, puisqu’ils veulent présenter un plan qui prouverait à l’industrie du tourisme qu’un tel spectacle aurait des retombées équivalentes au Super Bowl, la célèbre finale de la saison de NFL.

L’un d’entre eux a d’ailleurs confirmé que les personnes en charge du tourisme dans la ville de Floride seraient ravies de voir une démonstration de force à l’image des courses urbaines de Monaco, Singapour ou Bakou.

"Nous aimons et nous soutenons ce projet de Formule 1" a déclaré Wendy Kallergis, présidente et directrice de Greater Miami et de la Beaches Hotel Association. "Je peux vous dire que tous les hôtels du comté de Miami-Dade, nos employés et nos managers, sont très enthousiastes à cette idée."

Du côté de Liberty Media, Sean Bratches a déjà avancé ses pions auprès des associations locales et des responsables du tourisme de la ville, rappelant que l’événement aurait un impact mineur.

"Accueillir la course sur le site du stade limite le travail qui doit être fait dans les rues publiques, ce qui veut dire qu’il y aurait peu de perturbations pour les habitants des alentours ainsi que pour les commerces durant la préparation de la course."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less