Ocon ne croit pas à une manipulation de la fin de course à Abu Dhabi

"Je ne pense pas que ce soit fait exprès"

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 décembre 2021 - 13:20
Ocon ne croit pas à une manipulation (...)

La course d’Abu Dhabi a vu un final controversé avec l’intervention de la voiture de sécurité et des décisions hasardeuses du directeur de course, Michael Masi. Pour Esteban Ocon, ce n’est en rien une tentative de Liberty Media de créer un spectacle artificiel.

"Je ne pense pas que ce soit fait exprès, je pense que ça a juste pris plus de temps. J’ai réécouté les communications radio entre Michael Masi et Red Bull, ce qui se disait. Et en fait, là où il y a eu une erreur, c’est qu’il y a eu un message disant que les voitures n’auraient pas le droit de reprendre leur tour," assure-t-il dans une interview à Nextgen-Auto.com

"Ils ont dû penser que le Safety Car allait durer moins longtemps, mais la voiture a mis du temps à être dégagée et il y a eu un incendie. Mais on aurait dû être relâchés tout de suite et je pense que Mercedes se serait arrêté aussi pour mettre des softs, et ça a fait la différence."

Il juge que le final est à la hauteur de la saison que l’on a vécue : "Je pense pas que tout ça soit pour le show, c’est des décisions qui ont mis un peu plus de temps à être prises. Le championnat se joue sur le dernier tour, c’est un truc de fou, et c’est bien à l’image de la saison."

"La saison a été folle du début à la fin, il y a eu des grosses opportunités pour nous, des équipes qui ne méritaient pas forcément d’être sur le podium ou de gagner des courses."

"Ce n’était pas le cas en 2016, 2017 et 2018 donc c’est une bonne chose. Le sport va très bien, il va dans le bon sens, tout le monde parle de la F1 et si on continue comme ça, ça doublera le foot donc c’est top."

Il a pris part à la lutte entre Verstappen et Hamilton à Djeddah

Avant la dernière lutte entre Max Verstappen et Lewis Hamilton, Ocon avait assisté de près à leur combat précédent, puisqu’il avait négocié le premier virage du troisième départ de front avec les deux protagonistes. Un souvenir amusant, mais un moment de tension au volant.

"C’était chaud mais je ne me suis pas mis de pression supplémentaire. Je savais qu’il ne fallait pas que je me batte contre Max ni Lewis car je n’avais pas la vitesse suffisante pour les garder derrière. Que je parte en pole c’était un bonus, mais c’était plus un risque qu’autre chose. Troisième, j’aurais été très bien."

"Je pensais qu’ils allaient être agressifs entre eux mais pas avec moi ! Mauvais timing et mauvais moment, je me fais taper au premier virage. Je me suis dit ’oh les gars vous abusez un peu’. Mais c’était très sympa d’être dans la bataille avec eux, on a créé ces opportunités avec nos choix et avec la vitesse qu’on avait."

La frustration était présente, mais Ocon souligne la solidité de l’Alpine : "On avait une voiture très rapide, on était dans le top 5 de cette course, mais c’est frustrant d’avoir perdu un bout de fond plat, et ça nous empêche de garder la troisième place."

"La voiture a eu une course difficile avec beaucoup de contacts. Mais arriver au finish c’était quelque chose de fort, on a prouvé que la voiture était solide et on en a eu plusieurs fois l’occasion cette saison."

Alpine F1 Team - Renault

FIA

Info Formule 1

Photos

Vidéos