Ocon : Les qualifs et la stratégie sont ’primordiales’ en Espagne

Le Français aimerait poursuivre sur sa lancée de Miami

Recherche

Par Olivier Ferret

19 mai 2022 - 12:59
Ocon : Les qualifs et la stratégie (...)

Après une belle remontée depuis le fond de la grille jusqu’à la huitième place, Esteban Ocon a marqué des points à Miami. Le Français retrouve ce week-end le le Circuit de Barcelona-Catalunya où il avait décroché l’an passé une sensationnelle cinquième place sur la grille de départ.

Avec une grosse semaine de recul, quel regard portez-vous sur le premier Grand Prix de Miami ?

Ce fut un week-end mémorable et un spectacle unique pour toutes les personnes impliquées. Les Américains savent vraiment comment faire le spectacle ! Pour moi, ce fut un peu l’ascenseur émotionnel, qui s’est terminé en beauté avec une place dans les points malgré mon absence en qualifications. En fin de saison, Miami restera assurément dans les mémoires comme une course spéciale. Maintenant, en tant qu’équipe, nous devons nous appuyer sur les points décrochés jusque-là au moment de revenir en Europe, sur un circuit que nous connaissons tous très bien. Tout le monde a hâte de briller et de continuer à marquer des points dans les semaines à venir.

Pour en revenir à l’événement de ce week-end, appréciez-vous le Circuit de Barcelona-Catalunya ?

Barcelone est l’un de ces circuits que toutes les équipes et tous les pilotes connaissent très bien. Nous y faisons des essais en plus d’y courir depuis un certain temps maintenant, mais cela ne l’empêche pas de proposer des difficultés, comme n’importe quel circuit. Les deux premiers secteurs sont rapides et peuvent être délicats, la gestion des pneus étant un facteur clé. Dans le dernier, négocié à faible vitesse, vous ressentez normalement une perte d’adhérence à la fin du tour car les pneus surchauffent. En général, il est assez difficile de doubler à Barcelone, bien que la longue ligne droite en descente peut donner plus de pouvoir au DRS, ce qui en fait une portion clé du circuit. Cela donne un rôle primordial aux qualifications et à la stratégie de course pour gagner des positions sur la piste. L’année dernière, je me suis qualifié en cinquième position. C’est donc un circuit que j’apprécie, et nous savons que nous pouvons y être compétitifs.

Préférez-vous courir sur de nouveaux circuits comme Miami ou sur des tracés que vous connaissez bien, à l’instar du Circuit de Barcelona-Catalunya ?

Je pense que les nouveaux circuits comme les circuits connus ont des avantages. C’est bien de découvrir des endroits inédits, car cela signifie que de nouvelles régions du monde adoptent la Formule 1, or nous savons que la popularité de ce sport ne cesse de croître. C’est également agréable de visiter de nouvelles villes et de courir devant de nouveaux fans. Le fait qu’un circuit soit relativement inconnu de tous rend les choses un peu plus intéressantes. C’est à celui qui arrivera à s’adapter le mieux à la nouvelle donne. D’un autre côté, je pense que tout le monde apprécie retourner dans des endroits familiers où l’on sait à quoi s’attendre, et que l’on aborde d’une certaine manière mieux préparé. Personnellement, j’aime toujours Barcelone. Et ayant des racines espagnoles, c’est un peu pour moi comme une autre course à domicile. Je suis impatient d’y retourner et de rouler devant les fans espagnols, en espérant avoir un bon week-end.

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos