Ocon : Le Mans serait la meilleure option pour accueillir la F1 en France

Nice est aussi une option alors que le Paul Ricard semble vivre son dernier GP

Recherche

Par Olivier Ferret

21 juillet 2022 - 16:36
Ocon : Le Mans serait la meilleure (...)

Esteban Ocon estime que Le Mans est le choix le plus réaliste parmi "des options multiples" dont dispose la Formule 1 pour maintenir le Grand Prix de France au calendrier.

Le GP de France de ce week-end sera le quatrième depuis que le Paul Ricard a rejoint le calendrier en 2018, mais un contrat permanent semble peu probable au-delà de 2022. La France ne devrait pas figurer sur le calendrier 2023 et il a été suggéré que la meilleure chance de retour du pays à l’avenir est une option de rotation avec la Belgique.

Ocon s’inquiète de l’avenir de son Grand Prix à domicile et évoque les options discutées dans les médias.

"Stefano Domenicali a parlé de Nice, qui, je pense, serait certainement un endroit idéal pour avoir un circuit urbain. Mais nous avons aussi Le Mans qui est un super circuit, bien sûr. La piste a peut-être besoin d’un peu de travail pour les limites de piste et toutes ces choses. Une vraie course du Mans avec la Formule 1, comme spectacle, serait assez impressionnant."

"Je pense que nous avons certainement des options multiples. Un circuit urbain pourrait marcher ou un circuit sympa qui pourrait marcher aussi. Nous avons de bonnes pistes – Magny-Cours est un peu difficile d’accès. Mais le plus réaliste auquel j’ai pensé est définitivement Le Mans. Et Le Mans en tant que Grand Prix de France, avec pas mal d’histoire, je pense que ce serait assez génial."

La façon la plus plausible pour Le Mans d’accueillir à nouveau la F1 serait probablement sur le tracé Bugatti qui a accueilli le GP de France en 1967 et est utilisé par le MotoGP.

Quant à savoir si Domenicali lui a parlé du Mans, Ocon a répondu : "C’est ce que j’ai vu de Stefano dans la presse. J’ai eu une conversation avec lui, mais je vais la garder pour moi."

"On a surtout entendu parler de Nice. Et si cela a été mentionné, cela signifie que les gens qui organisent la F1 discutent également cette option à Nice. Je ne crois pas que ce soit juste pour dire ’merci le Grand Prix de France et à plus tard’. Je ne crois pas que ce soit le cas."

"Si cela a été mentionné, cela signifie qu’il y a eu des discussions et que les gens pensent que cela pourrait être possible."

Ocon admet qu’une présence annuelle semble peu probable d’après les échos qu’il a eus.

"Alternativement un an en France, un an en Belgique, ce serait probablement la meilleure solution. Nous ne pouvons pas simplement nous passer de toutes les pistes classiques. L’alternance ou trouver une autres solution est définitivement la clé."

Alpine F1 Team - Renault

Info Formule 1

Photos

Vidéos