Ocon : Le circuit de Djeddah pousse le pilote dans ses retranchements

Le Français y avait manqué le podium de très peu en 2021

Recherche

Par Olivier Ferret

24 mars 2022 - 13:39
Ocon : Le circuit de Djeddah pousse (...)

Esteban Ocon a quitté Bahreïn fort de huit points au compteur. Jamais il n’avait aussi bien débuté une saison en Formule 1. Le voilà dorénavant concentré sur l’Arabie saoudite, qui avait vu l’an passé le Français passer à un souffle de son troisième podium dans la discipline.

Comment résumeriez-vous votre Grand Prix de Bahreïn ?

« Sur le plan comptable, jamais je n’avais aussi bien entamé une saison de F1. C’est donc assurément positif. Et le fait que l’équipe ait réussi à mettre les deux voitures dans les points l’est encore davantage. Et si nous comparons à notre première course de la saison dernière, nous avons encore plus de raisons de nous réjouir. En dehors de mon incident avec Mick très tôt dans la course, je suis satisfait de la façon dont mon dimanche s’est déroulé. Mais il ne s’agit que du premier Grand Prix et je m’attache maintenant à aider l’équipe à cerner les domaines à améliorer et à approfondir notre connaissance de cette nouvelle voiture afin de rester le plus performant possible ».

Nous retournons cette semaine à Djeddah. Que pensez-vous de ce circuit que vous avez découvert l’année dernière ?

« C’est vraiment chouette de pouvoir courir dans la foulée du Grand Prix de Bahreïn. Il sera essentiel de poursuivre sur cette dynamique positive en Arabie saoudite. C’était génial de pouvoir enfin conduire l’A522 en conditions de course et j’ai hâte d’en reprendre le volant dans quelques jours à Djeddah. Nous y avons roulé il n’y a pas si longtemps, donc le circuit ne nous est plus inconnu, contrairement à l’an passé. C’est un tracé amusant et rapide, dans le même esprit que celui de Bakou. Les voitures et les pilotes y sont poussés dans leurs retranchements et la moindre petite erreur se paie cher. Personnellement, j’aime beaucoup et j’y ai d’ailleurs raté de peu le podium l’an dernier. C’est super d’y retourner et nous allons tout faire pour boucler un nouveau week-end solide ».

Comment allez-vous vous préparer pour la course ? Y a-t-il quelque chose que vous ferez différemment cette année maintenant que vous connaissez le circuit ?

« La préparation est toujours la clé, mais plus encore avant une course comme celle-ci. Je dois m’assurer d’être bien reposé et concentré quand j’arriverai vendredi, car il s’agit d’un circuit exigeant avec des vitesses élevées, beaucoup de chicanes et de virages rapides, sans oublier la proximité des murs. Cet ensemble de virages représente un défi pour les ingénieurs dans leur quête des meilleurs réglages. Mais nous allons travailler ensemble pour maximiser notre package et nous sommes déjà impatients de retrouver la piste ».

Alpine F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos