Formule 1

Ocon est motivé par le succès de Leclerc et Verstappen

Il arrive au "bon moment" pour Renault

Recherche

Par Emmanuel Touzot

13 septembre 2019 - 10:28
Ocon est motivé par le succès de (...)

Esteban Ocon reconnaît que son année en tant que troisième pilote chez Mercedes a été frustrante, notamment parce qu’il a suivi ses anciens rivaux du peloton, ainsi que certains de ses amis, en train de courir. C’est le cas de Max Verstappen et Charles Leclerc, qui ont gagné deux victoires chacun cette saison.

"Bien sûr, j’ai hâte de courir de nouveau contre ces gars" explique le Français. "Cette année a été difficile sur le plan mental, voir ces gars faire de belles choses et être sur la touche n’est pas quelque chose d’agréable. Mais je pense que ça ne peut que me rendre plus fort, plus déterminé à revenir, et affamé quand je reviendrai."

En revanche, Ocon assure qu’il n’y a pas de relation étrange avec Cyril Abiteboul après le raté de 2018, où les deux parties avait un accord verbal mais où, Mercedes tardant à annoncer sa décision, Renault avait pris les devants et engagé Daniel Ricciardo.

"Pas du tout, je pense que de mon côté, la page est tournée. Maintenant, j’ai un grand défi à relever, je serai dans l’équipe pendant au moins deux ans et c’est la seule chose que je vois. Il n’y a pas de relation bizarre entre Cyril et moi, nous parlons souvent au téléphone ces derniers temps, et il n’y a pas de problème du tout."

De son côté, Abiteboul rappelle que Renault jouait contre la montre l’été dernier, et qu’il était très compliqué d’attendre Mercedes : "Lorsque vous devez prendre une décision difficile au sujet des pilotes, vous ne regardez pas seulement l’homme et son rythme dans le secteur 1, le secteur 2... vous regardez toute la dynamique. Vous regardez ce qu’il y a de mieux à un moment précis dans la vie d’un homme, d’un jeune homme, et dans la vie d’une équipe qui peut aussi être jeune. Il faut analyser cette dynamique et cette énergie."

"C’était le bon moment, quand on a eu l’opportunité de recruter un pilote accompli en la personne de Daniel l’année dernière. Une fois que nous l’avons eu chez Renault, nous avons pensé que c’est le bon moment pour du sang neuf. Je pense que c’est une tendance que l’on peut voir dans toute l’équipe."

Il rappelle que Renault forme de jeunes pilotes dans son académie, et que c’est dans ce but : "Nous investissons dans les jeunes pilotes dans notre académie, nous espérons et nous nous attendons à avoir un pilote de cette académie en 2021. C’est donc aussi un changement de dynamique, d’être prêts à accueillir les jeunes pilotes dans notre duo."

"Ce n’est pas quelque chose que j’aurais été capable de faire il y a deux ans, mais avec plus de maturité dans l’équipe, nous pouvons maintenant l’envisager. Ce sera un bon test pour voir si nous sommes capables de gérer cela aussi, car c’est différent. Gérer quelqu’un dans la vingtaine et non dans la trentaine, c’est différent."

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less