Formule 1

Ocon apportera à Renault le savoir-faire acquis chez Mercedes

Une collaboration précieuse

Recherche

Par A. Combralier

14 septembre 2019 - 16:02
Ocon apportera à Renault le savoir-faire

Esteban Ocon sera un atout précieux pour Renault F1 l’an prochain. Non seulement parce que le pilote français dispose d’un talent indéniable, et en constante progression depuis ses débuts en F1 chez Manor Marussia ; mais encore parce qu’il pourra apporter à Enstone, les méthodes et les savoir-faire acquis chez Mercedes, en tant que pilote d’essais officiel.

« Je travaille aujourd’hui avec l’équipe championne du monde, qui domine la F1 depuis quelques années. J’ai beaucoup appris de Mercedes cette année » a ainsi tenu à rappeler Esteban Ocon, pour se faire désirer plus encore chez son futur employeur.

« J’apporterai aussi mes expériences acquises chez Force India. Et lors de mon passage dans d’autres séries, comme en DTM, j’ai vu les choses sous un angle différent, ce qui apportera de nouvelles perspectives. C’est ce qu’ils attendent de moi. Ils veulent un peu d’air frais, des conseils, une manière différente de penser. »

Mercedes a permis à Ocon de rouler lors des essais Pirelli pour 2020 de cette semaine (photo) au Paul Ricard. Il n’a cependant pris part à aucun Grand Prix cette année, faute de disposer d’un autre rôle que celui de troisième pilote. Mais pour le Normand, il s’agit moins d’une faiblesse que d’une force.

« Comment réagir à des situations difficiles ? Comment gérer les pilotes ? C’est tout ce que l’équipe attend. Et ce sont des aspects qu’un pilote ne remarque habituellement pas, parce que dans le cockpit, vous n’entendez pas tout. Or j’ai pu avoir un regard sur ces choses de l’extérieur. Cela m’aidera à prendre les bonnes décisions et à répondre aux différents scénarios, afin de satisfaire l’équipe. »

« J’ai aussi été impliqué dans la silly season ; donc je connais la politique qui l’entoure. Travailler de l’autre côté, sans piloter, est toutefois très complexe. Je préfère courir ! »

Renault a tenu à ce qu’Ocon ne soit pas prêté pour une ou plusieurs saisons, mais bien sous contrat jusqu’en 2021, avec une année supplémentaire en option.

« Les contrats sur le long terme vous donnent de la sécurité dans ce sport » se rassure Esteban Ocon. « Parfois un volant peut rapidement vous passer sous le nez. Je l’ai appris l’an dernier. C’est bien que je n’aurai pas à m’inquiéter pour ces deux prochaines années. Je pourrai me concentrer sur la course, sans être distrait par un facteur extérieur. Être pilote en F1, c’est un job à part entière. Cette année, j’ai eu le temps de me soucier de ces facteurs extérieurs, parce que je ne pilotais pas. Mais vous ne pouvez pas tout faire. Je suis dans une situation chanceuse, car j’ai des gens dans mon environnement qui m’aident. »

Parmi ces précieux adjuvants figure désormais un certain Alain Prost…

« J’ai été bien plus en contact avec lui récemment. Il sera d’une grande aide pour moi. Il est devenu un mentor, un professeur. Quand je lui parle, je ne veux jamais arrêter notre conversation ! J’absorbe ses mots, nous pouvons parler pendant des heures ! »

Alain Prost, dans sa carrière, est passé tout proche d’un titre avec Renault. Esteban Ocon pourra-t-il, en 2021 ou plus tard, réussir là où le Professeur a échoué ?

« Je ne sais pas, il faut être réaliste, c’est un rêve encore lointain. C’est impossible dans la situation actuelle, mais en F1, tout peut changer rapidement. Le règlement 2021 pourrait tout bouleverser. On ne sait jamais qui saura construire la meilleure voiture. »

Renault F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less