Formule 1

Obrigado Pietro Fittipaldi : le dernier Brésilien en F1 se confie

Le pilote le plus complet du monde ?

Recherche

Par Alexandre C.

14 novembre 2021 - 14:48
Obrigado Pietro Fittipaldi : le (...)

Alors que le paddock est à Intergalos, Pietro Fittipaldi, né à Miami, mais courant sous pavillon brésilien, a eu la lourde charge d’être à la fois le dernier Brésilien et le dernier Fittipaldi à avoir roulé en Grand Prix de F1 – pour remplacer chez Haas Romain Grosjean, lorsque le Français était forfait en fin de saison dernière.

Est-ce là une double source de pression pour lui en temps normal ? Bien au contraire, a-t-il assuré en marge du Grand Prix du Brésil.

« Je suis très fier et très heureux de représenter le Brésil en course, ainsi que de faire partie d’une famille qui a une longue histoire dans la course - avec mon grand-père en Formule 1, mon cousin Christian, mon oncle aussi - Max Papis - et mon frère. Pour moi, c’est un grand honneur - d’avoir le nom Fittipaldi sur mon casque et sur ma voiture, j’en ai toujours été très fier. »

« Les gens demandent toujours si la pression vient avec le nom, mais je pense que personne ne peut se mettre plus de pression que moi, parce que je veux gagner des courses et des championnats, et le nom et la famille que j’ai autour de moi ne peuvent qu’être utiles et positifs. »

« Les fans brésiliens sont énormes. Quand j’ai fait mes débuts la saison dernière à Bahreïn et que nous n’avons pas pu avoir de fans sur la piste, j’ai reçu tellement de messages sur les médias sociaux avec tellement de soutien de la part des Brésiliens. Ils étaient heureux d’avoir enfin un Brésilien de retour sur les circuits de Formule 1. Je le vois aussi avec les pilotes des catégories juniors, les Brésiliens veulent qu’un autre pilote brésilien soit de retour sur la grille. J’ai hâte de voir le jour où un Brésilien montera sur le podium ou gagnera la course à Interlagos - ce sera un grand moment. »

Le Brésilien était à Interlagos en 2008, lors du légendaire dernier tour qui vit le sacre de Lewis Hamilton...

« C’est un triste souvenir, c’était en 2008. J’étais là avec mon frère et nous regardions la course depuis le Paddock Club. Tout le monde encourageait évidemment Massa et pensait qu’il avait remporté le championnat. Nous regardions les écrans et nous avons vu que sa voiture était passée, qu’il avait gagné la course. Nous avons vu sa famille en train de faire la fête, donc tout le monde a commencé à faire la fête et puis quelques secondes plus tard, nous avons réalisé qu’il avait perdu. C’était un énorme moment d’excitation avec une énorme chute. Il n’y avait pas beaucoup de Brésiliens heureux, mais je m’en souviens comme si c’était hier. »

Pietro reste pilote de réserve chez Haas et il est très apprécié à Banbury. Là encore, lorsque la nouvelle a été annoncée, c’était à Interlagos.

« L’autre souvenir que j’ai, à Interlagos, est avec Haas en 2018 lorsque nous avons annoncé que j’allais tester la voiture pour la première fois et faire partie de l’équipe. C’est un bon souvenir. »

« J’ai couru à Interlagos cette année pour la première fois dans une course de Porsche Cup. Je remplaçais Nelson Piquet Jr. donc c’était plutôt cool. Quand vous descendez du tunnel et entrez sur le circuit, il y a une énorme peinture de Senna, donc vous pouvez voir l’histoire dès que vous entrez sur le circuit. »

« Lorsque vous faites la course, le simulateur est en fait très similaire à la réalité. J’ai fait tellement de tours sur le simulateur que lorsque je suis sorti sur la piste pour la première fois, j’ai eu l’impression d’y avoir couru pendant des années. »

Son rôle chez Haas

Evoquons désormais le rôle de Pietro Fittipaldi chez Haas. Un rôle certes de l’ombre, mais sur le papier très précieux, quand l’on sait que c’est par exemple grâce à Alexander Albon (pilote de simulateur Red Bull) que Max Verstappen fait de grands progrès en termes de réglages sur certains Grands Prix.

Mais comme Haas n’a pas de simulateur, le rôle de Pietro a été un peu chamboulé (pour ne pas dire réduit à presque rien) avec le Covid…

« Je fais partie de l’équipe depuis 2018 - j’ai donc pu tester la voiture de 2018 et 2019 et j’ai pu courir avec celle de 2020. Je n’ai pas testé cette voiture 2021 car en raison du COVID, il n’y a pas eu de tests en cours de saison et les tests d’avant-saison sont limités. »

Pietro Fittipaldi pourrait-il être mobilisé pour tester la Haas 2022 ? Aux essais post-saison, à Abu Dhabi ? On ne le sait pas mais ce qui est certain, c’est qu’il aurait très hâte.

« Pour moi, c’est excitant, c’est différent. Vous avez l’occasion cette année de conduire une nouvelle ère de la Formule 1. Si j’ai la chance de tester la voiture la saison prochaine, ce sera passionnant, car personne ne sait comment ça va se passer. Tout le monde dit qu’elle sera plus difficile à conduire, avec moins d’aérodynamique, avec des voitures qui bougent plus, donc vous ne pourrez le savoir qu’une fois derrière le volant. En tant que pilote, vous voulez toujours de nouveaux défis. »

Et Pietro Fittipaldi vend alors son expérience…

« Je pense être l’un de ces pilotes qui ont conduit le plus grand nombre de voitures différentes au monde - la seule chose que je n’ai pas faite, c’est le rallye ou la conduite sur glace. J’ai couru en Formule 1, NASCAR, IndyCar, j’ai piloté en Formule E, Porsche LMP1, Super Formula, DTM, Brazilian Stockcar, GT, alors ajouter la nouvelle ère de la Formule 1 serait plutôt cool. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, apprécie lui grandement le travail et l’attitude de Pietro Fittipaldi. Il se souvient à quel point il fut précieux l’an dernier en particulier...

« Pietro est un très bon gars, c’est un très bon pilote et il fait maintenant partie de notre famille. Nous ne pouvons toujours pas nous passer de lui, mais l’année dernière, lorsque Romain a eu son accident et qu’il a dû intervenir, il a fait un travail fantastique, n’ayant pas été dans la voiture depuis presque un an. Pietro est l’un des nôtres et j’espère qu’il restera avec nous. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less