Nouvelles règlementations et budgets capés : le défi vu par McLaren

Déjà dix mois de travail effectués sur la nouvelle monoplace

Recherche

Par Paul Gombeaud

2 février 2022 - 18:16
Nouvelles règlementations et budgets (...)

Les nouvelles règlementations qui verront le jour cette saison couplées aux budgets capés représentent un défi colossal pour les équipes de Formule 1, qui travaillent sur leurs projets respectifs depuis des mois déjà.

Piers Thynne, directeur de la production chez McLaren F1, évoque ce défi qui a changé la manière de travailler des différentes écuries.

"C’est un challenge à multiples facettes sur lequel nous travaillons depuis de nombreux mois. Vous devez actionner les leviers qui produiront un résultat. Une partie du travail est de s’assurer que nous comprenons le coût des choses, tant d’un point de vue opérationnel que technique. Nous possédons désormais un outil nous permettant de mieux comprendre ces coûts."

"La collaboration est la clé, dans ce cas-là nous devons utiliser l’expérience de toute l’équipe pour évaluer le concept en cours de design afin d’être sûr que nous sommes capables de produire telle ou telle pièce. Il faut aussi faire en sorte que les erreurs soient corrigées, nous assurer que lorsque nous utilisons un matériel cher et long à développer, cela soit nécessaire et que nous puissions justifier son utilisation."

"Nous avons eu des discussions très positives en amont du projet, lors de la phase de design, avant de recevoir la pièce à fabriquer. Cela nous a aidés à gagner du temps car parfois, les ingénieurs vous disent : ’nous ne sommes pas obligés de procéder ainsi, si je change ça, est-ce que ce sera meilleur du point de vue de la fabrication ?’ "

"Tout ceci est nouveau pour nous. Nous avons un long chemin devant nous mais nous avons déjà connu le succès à plusieurs reprises et notre travail est de faire en sorte que nos pièces soient faciles à produire, sans compromis sur la performance."

Construire et développer une nouvelle monoplace représente bien sûr une immense partie du travail d’une écurie, mais il y a aussi d’autres obligations comme l’explique Thynne.

"Tout le monde verra la MCL36 dévoilée, mais il y a un énorme travail en amont que vous ne voyez pas. Il ne s’agit pas uniquement pour nous de développer la voiture, nous devons également penser à tout ce qui vient en périphérie. Le garage, les outils du box et l’interface évoluent également. Avec la nouvelle voiture, toutes ces choses sont repensées, de même que les boîtes qui transportent notre matériel lors des vols."

Piers Thynne ne cache en tout cas pas sa fierté devant le travail qui a été accompli par l’équipe McLaren.

"Lorsque vous prenez un peu de recul et que vous voyez ce que l’équipe réalise, c’est parfois impressionnant. Le niveau d’engagement et le travail d’équipe sont les choses dont je suis le plus fier. Lorsque la voiture prendra la piste, ce sera le résultat du travail de 700 personnes. Ce programme a débuté il y a dix mois, mettant à contribution chaque secteur de l’équipe. C’est un accomplissement incroyable."

"J’ai hâte de voir la voiture en piste, puis de voir où elle se situe par rapport aux autres sur la grille, avant de la développer tout au long de l’année. Je pense que nous entrons dans une ère excitante de ce sport avec ces nouvelles règlementations et les budgets capés. Il sera très intéressant de voir ce qu’il se passe lors des prochains mois."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos