Nouvelle écurie de F1 : Andretti implore la FOM… qui reste de marbre

Le projet F1 2024 prend trop de retard

Recherche

Par Alexandre C.

4 mai 2022 - 18:31
Nouvelle écurie de F1 : Andretti (...)

« A Miami ce week-end, l’équipe Andretti et Colton Herta disputeront leur 5e Grand Prix en F1… »

Cette phrase aurait pu être valable dans une réalité alternative : si Michael Andretti avait mené à bien le rachat de Sauber l’été dernier.

Revenant sur ce rachat raté pour l’Associated Press, Andretti a tenu tout d’abord à rassurer sur sa marge financière : non, ce n’est pas un manque de cash qui a poussé Sauber à refuser l’offre américaine. Et Andretti accuse plutôt, de manière véhémente, les propriétaires d’Hinwil d’avoir tergiversé.

« Non, à 1000% non, ce n’est pas ce qui s’est passé. »

« Ça s’est écroulé parce que tout d’un coup, ils ont changé les termes et ils ont voulu tout contrôler. Ils voulaient un droit de veto sur chaque décision. Ils ont changé ça deux jours avant que l’accord soit censé être signé. »

« Donc je me fous de ce que les gens disent, nous n’aurions jamais fait un accord dans lequel nous aurions acheté l’équipe mais n’aurions pas eu le contrôle de l’équipe. »

Quoi qu’il en soit, l’opération a capoté et Andretti s’est rabattu sur son propre projet d’équipe de F1 pour 2024. Qui prend de plus en plus de retard.

L’arrivée du groupe Volkswagen, via Audi et Porsche, semble bien plus concrète que celle d’Andretti pour le moment. L’Américain aurait à construire une toute nouvelle usine par exemple, mettre sur pied une équipe existante à partir de presque rien... C’est un chantier titanesque.

Alors, Andretti ne manque-t-il pas désespérément de temps ? Et d’argent d’ailleurs (il faudra aussi verser une prime anti-dilution de 200 millions de dollars en plus de tous les autres investissements...) ?

Assez parieur, il met au défi Liberty Media de lui donner l’occasion de prouver la solidité de son engagement.

« J’ai parlé à Greg (Maffei), le PDG de Liberty Media, et je lui ai demandé : "Lancez l’appel d’offres, nous allons battre tout le monde". »

« C’est tout ce que je demande. Pas qu’ils nous donnent la place. Laissez-nous tenter notre chance et nous battrons tout le monde. Nous avons d’excellents bailleurs de fonds. L’argent n’est pas le problème. »

Selon l’AP, Andretti tirerait la plupart de ses finances du groupe Guggenheim, qui possède les Dodgers de Los Angeles.

Et si Andretti ne parvenait pas à arriver en F1 ? Michael laisserait-il Colton Herta aller signer chez McLaren par exemple, pour remplacer Daniel Ricciardo ?

« Je veux que Colton reste avec nous pour toujours. Mais s’il a une opportunité et que nous n’avons rien à lui offrir, je ne peux pas m’y opposer. »

Maffei pas pressé...

Comme en écho à Andretti, Greg Maffei, aussi interrogé par l’agence de presse américaine, a répondu sur un tout autre ton.

Sans repousser tout espoir d’Andretti d’arriver en F1, le PDG de Liberty Media a aussi botté en touche, laissant entendre à Andretti qu’il lui faudrait encore patienter un bout de temps pour arriver en F1. D’ailleurs Maffei rappelle que la F1 a déjà une équipe américaine avec Haas F1.

« Nous avons déjà 10 grandes équipes et nous avons le potentiel pour en ajouter d’autres au fil du temps. »

« Nous avons beaucoup de demandes pour les personnes qui veulent ajouter des équipes, soit en achetant une équipe, soit en agrandissant les équipes existantes. Nous examinerons la question au fil du temps et nous verrons ce qu’ils peuvent ajouter, et nous essaierons d’établir un consensus entre les équipes et la FIA sur les équipes à accepter et les qualifications requises. »

« Je pense qu’il y aurait beaucoup de facteurs, et le fait d’être Américain peut être positif, mais nous examinerions toutes les choses qu’une nouvelle équipe pourrait potentiellement apporter, et pas seulement l’accès à de nouveaux marchés. Les opportunités de capitaux qu’ils connaissent, le marketing, la technologie, toutes ces choses seraient intéressantes pour nous. »

La description de Maffei correspond ainsi beaucoup plus au groupe Volkswagen qu’à Andretti…

Andretti F1 Team

Info Formule 1

Photos

Vidéos