Nouvel espoir ou exception ? Aston Martin F1 s’interroge sur ses performances après Montréal

Des nouvelles pièces arrivent pour Barcelone

Par Alexandre Combralier

13 juin 2024 - 17:27
Nouvel espoir ou exception ? Aston (…)

Au Canada, Aston Martin F1 a réussi son meilleur week-end de l’année sur le plan comptable – Fernando Alonso et Lance Stroll ayant fini 6e et 7e.

Le rythme de course des Aston Martin F1 semblait aussi bien meilleur, même si l’écart final entre Fernando Alonso et Max Verstappen (17,5 secondes) demeure important après une voiture de sécurité.

Tout comme Mercedes F1 mais de manière moins spectaculaire, Aston Martin F1 serait-elle aussi sur la voie du redressement ? Les évolutions finissent-elles par rapport satisfaction ?

Mike Krack, le directeur d’écurie, refuse néanmoins tout triomphalisme aujourd’hui : Aston Martin F1 a encore du pain sur la planche…

« Nous avons assisté à une lutte très serrée pour la victoire. »

« Malheureusement, nous n’avons pu défier aucun de ces challengers pour la victoire, et c’est aussi une leçon que nous devons retenir. Nous avons obtenu un bon résultat, avec 14 points, mais nous n’avons jamais été en mesure de défier les gars devant nous. Il est très important que nous restions concentrés et que nous ne nous laissions pas emballer par quelques points ou par notre meilleur total de points de la saison. »

Au moins, l’AMR24 est-elle désormais mieux comprise par Dan Fallows et son équipe d’aérodynamiciens ?

« Il serait prématuré de dire que nous avons tout compris » répond Mike Krack.

« Je pense que nous avons encore beaucoup de travail à faire. Mais il est évident que nous avons fait un pas dans la bonne direction ce week-end. Il y a des circuits différents et difficiles à venir, donc nous devons nous asseoir et voir quel est le meilleur package possible pour les courses à venir, parce qu’elles seront très intenses. »

Pour autant, Mike Krack demeure optimiste : il estime qu’Aston Martin F1 pourra imiter McLaren F1 ou Mercedes F1 et se joindre aux luttes pour la victoire cette année. Il suffit d’une bonne évolution et qui sait...

« Oui, je le pense. Je suis convaincu que nous pouvons le faire. La question que vous allez me poser est de savoir quand. Le développement aérodynamique, qui est le principal facteur de différenciation des performances en F1, prend du temps. Ainsi, si vous trouvez aujourd’hui quelque chose sur le fond plat ou autre, il vous faudra de nombreuses semaines avant de le mettre sur la piste. »

« Mais maintenant, nous avons des courses très intenses dans les quatre prochaines semaines. Nous avons trois courses, et vous êtes donc constamment en train de vous dépêcher pour apporter les pièces, et ce n’est jamais assez rapide. Il faut donc être patient et, à chaque course, regarder ce qui se passe, optimiser le package que l’on a et tirer le maximum de ce que l’on a. »

« Parce qu’il ne sert à rien de se plaindre que d’autres pièces ne sont pas encore là, nous avons encore des courses à faire. »

Des évolutions à nouveau pour Barcelone

Lance Stroll, de son côté, lui a quelque peu douché les espoirs des fans d’Aston Martin F1.

Pour lui, les performances de l’équipe verte étaient dues aux caractéristiques du tracé de Montréal, qui insiste notamment sur les virages plus lents.

« Le circuit convenait parfaitement à notre voiture. Nous sommes rapides en ligne droite, nous n’avons pas trop d’appui aérodynamique, nous sommes efficaces, nous avons un bon DRS, toutes ces choses, ce qui est bon pour le Canada. »

« La voiture sera peut-être encore plus difficile à Barcelone et à Budapest et dans ce genre de longs virages. Nous avons profité d’un week-end où la voiture a été très forte tout au long du week-end. Nous verrons ce que nous pouvons faire à Barcelone, un circuit très différent. Je pense que nous sommes en train de résoudre nos problèmes, mais ce n’est pas un changement du jour au lendemain. »

Heureusement, les évolutions arrivent - dès le prochain Grand Prix, en Espagne.

Fernando Alonso est forcément heureux de recevoir ces nouvelles pièces pour son GP à domicile !

« Sur le papier, nous sommes plus heureux à Montréal qu’à Barcelone, nous pensions que ce circuit nous conviendrait mieux, mais nous verrons si nous avons une bonne surprise. Je sais que l’équipe travaille également très dur pour apporter de nouvelles choses à Barcelone, donc ce sera un week-end très intéressant. »

« Voyons si nous pouvons à nouveau marquer des points avec les deux voitures, ce qui est évidemment la chose que nous recherchons en ce moment. Les derniers mois ont été très productifs pour nous en termes de compréhension des voitures, donc je suis très confiant. »

Aston Martin F1 Team

Recherche

Info Formule 1

Photos

Vidéos