’Nous avons les bons pneus’ : Hamilton confiant sur sa stratégie de course

Il se sent ‘un million de fois mieux qu’en 2016’

Recherche

Par Alexandre C.

11 décembre 2021 - 18:03
'Nous avons les bons pneus' (...)

C’est donc Max Verstappen qui a signé la pole ce samedi à Abu Dhabi : certes le pilote Red Bull a bien été aidé par l’aspiration donnée par son coéquipier Sergio Pérez ; mais même sans l’aspiration, le Néerlandais avait une voiture très, très compétitive, par exemple dans le dernier secteur.

C’est une surprise au vu des essais libres, que Lewis Hamilton tentait d’expliquer ce soir.

« La voiture était bonne, Max a fait un bon travail dans le dernier tour. En général, lors des essais libres, la voiture se sentait solide ; lors de la séance de qualification, j’ai eu l’impression qu’il devenait un peu plus difficile d’essayer de prendre de la vitesse et ensuite les deux derniers tours n’ont pas été faciles pour vraiment tirer tout le chrono disponible. Je ne sais pas si c’est la température de la piste ou quoi... Le dernier tour était correct, je ne peux pas me plaindre, mais bien sûr nous aurions aimé être un peu plus rapides aujourd’hui. »

Lewis Hamilton sera entouré de voitures démarrant en tendres - puisque même Lando Norris et Sergio Pérez derrière lui auront des gommes plus efficaces au départ... Est-il inquiet ?

« Je me sens bien, je suis heureux d’être en première ligne. Je peux voir mon adversaire. Évidemment, ça va être un peu plus difficile au départ avec le pneu medium par rapport au pneu tendre. Néanmoins, je donne tout ce que j’ai. »

« Ceux qui partiront en tendres vont être des abeilles, bien sûr. Ils seront souvent autour de moi, ce n’est pas aussi facile de démarrer sur les mediums, mais on verra. J’espère que c’est le meilleur pneu pour le long relais. Nous allons attendre et voir. »

Espère-t-il pouvoir doubler, pourquoi pas, de manière surprenante, Max Verstappen au premier virage ? Après tout le pilote Red Bull a bien bloqué ses pneus au premier virage et le pilote Mercedes ne l’oublie pas !

« C’est intéressant. Je suis toujours un peu sceptique avec tout, donc ce sera intéressant quand on reviendra en arrière et qu’on regardera les informations et les tours de circuit. C’est très rare que les gens bloquent les pneus au virage 1 mais s’il a vraiment bloqué les pneus au virage 1 alors qui sait... »

« Mais il sera très difficile de le battre. Ce n’est pas très loin du premier virage et il est sur les tendres, qui vous donnent généralement quatre mètres de plus ou quelque chose comme ça. Dans un monde idéal, nous étions censés être en pole et nous pensions avoir le rythme, mais ils ont été rapides à la fin. »

Mercedes aurait pu aussi tenter le jeu de l’aspiration, entre Lewis Hamilton et Valtteri Bottas... Mais cela ne semble jamais avoir été envisagé selon le Britannique.

« Non, ça n’a pas été discuté. Nous n’avons jamais, jamais vraiment fait ça. J’aime que Valtteri se concentre sur... nous travaillons en équipe et Valtteri avait besoin de faire le meilleur travail pour lui-même pour nous avoir tous les deux aussi haut que possible. »

« Ce n’est pas quelque chose dont nous discutons ou sur lequel nous travaillons et je ne pense pas que cela aurait dû être fait. »

Qui a la meilleure stratégie ?

La grande différence stratégique entre les deux leaders (Max Verstappen part en tendres et Lewis Hamilton en mediums) s’annonce comme le grand sujet de discussion jusqu’au départ demain. Qui a fait le bon choix ? Lewis Hamilton a confiance dans son équipe.

« Que nous soyons ou non en meilleure position en ce qui concerne ce pneu… ou peut-être qu’ils savent quelque chose que nous ne savons pas et que les tendres étaient leur plan tout le temps... Nous avons lutté un peu plus sur les tendres en longs relais, donc je pense que nous avons le bon pneu, mais nous verrons demain. »

C’est la première fois depuis 2016 que Lewis Hamilton devra disputer un titre à Abu Dhabi, à la dernière course. Une situation similaire ?

« C’est un scénario très, très différent. Complètement différent et un million de fois mieux que ce que je ressentais à l’époque. Je me sens bien. »

« Je suis confronté à une résistance différente dans la vie et cette fois, je suis juste dans une situation différente et beaucoup plus heureux. »

Pourquoi est-ce mieux ? Est-ce parce que contrairement à 2016, Lewis Hamilton n’est pas derrière au classement en raison d’une explosion moteur comme en Malaisie 2016 ?

« Oui, et car c’était (Nico Rosberg) mon coéquipier. »

Quoiqu’il en soit, Lewis Hamilton et Max Verstappen continuent de se pousser l’un l’autre et le Britannique apprécie ce duel au sommet.

« Je suis entièrement d’accord - ça a été une année incroyable, une bataille incroyable. Je suis reconnaissant d’avoir eu une si belle bataille avec Max et son équipe. Ils ont fait un travail exceptionnel et ont montré une vraie force, ce qui nous a poussé à la limite de ce dont nous avions besoin. Et nous sommes devenus plus forts en tant qu’équipe d’une manière dont nous ne savions pas que nous pouvions le faire. C’est incroyable. J’espère que nous aurons encore beaucoup de saisons comme celle-ci. »

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos