Norris veut des changements à Djeddah après le crash de Schumacher

Il les demande même pour la course de ce soir

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 mars 2022 - 15:01
Norris veut des changements à Djeddah

L’accident de Mick Schumacher en qualifications à Djeddah inquiète Lando Norris. Le Britannique demande la modification du vibreur qui a envoyé Schumacher dans le mur pour éviter que d’autres incidents similaires ne se produisent.

Les deux pilotes Alpine F1 ont failli subir le même sort au même endroit vendredi et hier, tandis qu’en F2, Cem Bolukbasi a lui aussi terminé à l’hôpital après un contact dans ce même virage.

"Je pense qu’avec cette ère de voitures, avec la façon dont vous devez les faire rouler et comment elles sont conçues, certains vibreurs tout au long de l’année pourraient avoir besoin d’être changés, et je pense que celui-ci en fait partie" note Norris.

"Je pense que c’était très évident lors de la course de Formule 2, parce qu’en Formule 2, les voitures doivent rouler très bas, il y a eu deux accidents et Cem a été hospitalisé."

"Avec ce type de voitures, vous ne pouvez pas avoir un vibreur aussi agressif à la vitesse à laquelle nous roulons. Et ce qui rend les choses encore pires, c’est la façon dont il est incliné. La moindre erreur peut provoquer un gros incident, comme on l’a vu."

Visiblement très inquiet de ce que pourrait provoquer ce vibreur pendant la course, Norris demande à la FIA d’effectuer des modifications avant la course ce soir : "Je pense que cela doit être édité pour la course, et changé un peu."

"Parce que, surtout en situation de course, si vous suivez ou si vous avez juste un peu de sous-virage à cause de l’air sale, cela pourrait arriver sans aucune faute de votre part."

"Avec le comportement de la voiture, comment elle réagit, et la bordure, elle peut facilement se retrouver en grande difficulté. Donc je pense qu’ils doivent changer le vibreur avant la course."

"Un des circuits les plus dangereux" selon Bottas

Valtteri Bottas n’est pas convaincu par le niveau de sécurité du circuit de Djeddah. S’il comprend que les risques soient plus importants sur un tracé en ville, il note tout de même un danger supérieur sur cette piste.

"On pourrait avoir ce type d’accident sur tout circuit urbain. Le sport automobile est dangereux, mais il ne fait aucun doute que cette piste pourrait être rendue plus sûre, comme c’est le cas sur d’autres circuits du calendrier" indique Bottas.

"Mais c’est l’un des circuits les plus dangereux, et il est plus risqué d’avoir un gros accident, mais c’est aussi comme ça que sont les circuits urbains. Ce n’est jamais agréable de voir un accident comme celui-là. Quand vous percutez un mur en béton avec cette vitesse, ça fait mal."

Bottas craint la proximité des murs en béton et, comme Norris, remet en cause la présence et la nature du vibreur à cet endroit : "Normalement, si vous déplacez les murs de béton un peu plus loin, cela aide."

"Mais alors vous perdez évidemment la nature de la piste en ville. Mais ce virage à cet endroit doit être repensé, parce qu’une fois que vous avez touché le fond sur cette bordure, vous perdez le contrôle assez facilement."

"Donc peut-être que dans cette zone spécifique, ça pourrait être la solution. Mais dans le premier secteur, les angles morts et la visibilité sont encore assez faibles, donc c’est toujours un peu une préoccupation."

Circuits

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos