Formule 1

Norris sort grandi de Russie : ‘J’ai beaucoup appris’

Notamment grâce à Lewis Hamilton

Recherche

Par Alexandre C.

7 octobre 2021 - 18:54
Norris sort grandi de Russie : ‘J’ai (...)

Lando Norris avait les yeux rouges à l’arrivée du Grand Prix de Russie – il avait perdu la tête de la course dans les derniers tours face à Lewis Hamilton. Mais c’est totalement requinqué et avec le moral revenu au sommet qu’il aborde ce week-end turc.

« J’ai beaucoup d’énergie » a-t-il ainsi confié dans le paddock d’Istanbul.

« Nous sortons de deux très bons week-ends, en Italie et bien sûr en Russie, surtout avec la façon dont la Russie s’est terminée, je veux juste remonter dans la voiture et essayer à nouveau. »

McLaren pourrait-elle de nouveau lutter pour la victoire, comme à Monza et à Sotchi ? Lando Norris l’espère mais...

« Je n’ai pas de garantie pour dire que nous serons en mesure de faire aussi bien, nous pourrions ne pas signer une autre pole position ou être en mesure de monter sur le podium nécessairement, mais nous pouvons encore avoir un bon week-end, obtenir quelques points sur le tableau et c’est l’objectif pour ce week-end. »

« Je dirais que je ne pense pas que l’on s’attendait à ce que nous soyons aussi bons en Russie ainsi que nous l’avons été, donc pour nous il faut juste attendre et voir. »

« L’anticipation est une bonne chose dans un sens, mais nous ne sommes pas dans une situation où nous pouvons dire : ici nous allons être vraiment bons, ici nous allons être très bons. Nous avons une idée approximative mais les choses peuvent toujours changer et la confiance d’un pilote peut toujours changer massivement, nous verrons ce week-end si nous avons une autre bonne course. »

Il a ’beaucoup appris’ dans son duel face à Lewis Hamilton

Lando Norris a été évidemment déçu d’avoir perdu sa confrontation face à Lewis Hamilton à Sotchi, mais il dit aussi en être sorti grandi avec plus d’expérience.

« J’ai appris, j’ai appris beaucoup, beaucoup de choses. Il n’y avait pas que cette décision à la fin [rentrer aux stands pour les intermédiaires] qui pouvait être améliorée. Il y a beaucoup de choses de mon côté. Gérer la situation dans laquelle j’étais, mener une course et avoir Lewis derrière moi, ce n’est pas une situation que j’ai connue. »

« Il y a eu beaucoup de pression sur moi en tant que pilote, surtout quand les conditions ont commencé à se détériorer. Le niveau de concentration dont vous avez besoin est insensé. C’est quelque chose qui est très difficile à décrire à une personne qui n’a pas conduit une voiture de Formule 1 dans ces conditions avec Lewis et une Mercedes juste derrière vous. »

La principale leçon de ce duel au sommet pour Lando Norris ? Il faudra mieux appréhender la communication avec son ingénieur de course dans la pression : cela s’est vu au moment de l’arrivée de la pluie, ce n’était pas vraiment parfait...

« Gérer cette pression et être capable de continuer à parler à mon équipe, être capable de mieux communiquer avec mon équipe… il faut que je gère mieux cette pression, parce que la plupart du temps, je suis un pilote qui n’aime pas trop les communications. Je ne parle pas trop. J’aime être tranquille et conduire. »

« J’étais aussi préparé et prêt que je pouvais l’être, mais vivre cette situation est quelque chose de très différent. Ce ne sont pas des choses que je devrais dire à tout le monde, mais je peux être bien meilleur quand il s’agit de communiquer de manière détendue. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less