Formule 1

Norris se trouve idiot, Sainz pense qu’il pouvait battre Albon

Les pilotes McLaren en Q3 mais frustrés

Recherche

Par Emmanuel Touzot

21 septembre 2019 - 16:50
Norris se trouve idiot, Sainz pense (...)

Les deux McLaren ont atteint la Q3 à Singapour, ce qui constitue un excellent résultat pour l’équipe britannique. Néanmoins, Lando Norris ne cachait pas sa déception après une erreur qui lui a coûté une bonne position et le fera s’élancer dixième en course.

"J’avais un bon feeling, la Q1 s’est bien passée et la Q2 s’est très bien passée" a expliqué le Britannique. "J’étais heureux, confiant, je n’ai pas réussi à faire le tour de chauffe que je voulais et je n’avais pas une confiance similaire à la Q2."

"J’ai ensuite eu des pannes de cerveau, ça s’est mal passé et j’ai perdu du temps en essayant de me rattraper car je suis un idiot. Ce sera plus compliqué"

S’il est si dur avec lui-même, c’est parce qu’il a commis une erreur en Q3 qu’il n’avait jamais faite avant : "Des erreurs idiotes. Au milieu du tour, j’étais aussi rapide que mon meilleur tour de Q2 et j’ai fait une grosse erreur avec le mauvais rapport dans l’épingle."

"Je n’ai pas assez descendu de vitesses et je n’avais jamais fait cela avant. Bien que ce tour était horrible, celui en Q2 était bon. Donc la confiance est là, mais je n’ai pas fait ce que je voulais."

De son côté, Carlos Sainz a signé le septième temps, de nouveau en étant le ’meilleur des autres’, et il devancera les Renault : "J’ai été septième de toutes les séances et je voulais terminer les qualifications en meilleure position possible."

"Dommage de perdre quelques dixièmes en raison d’une coupure moteur dans le dernier secteur, même si je pense qu’Albon n’aurait pas été à ma portée en Q3. Je ne savais pas ce qui se passait avec le moteur lors de cette qualification, des fois il n’y avait plus d’électricité. Il y a eu une intervention d’un système de protection du moteur."

Il pense donc qu’il aurait pu signer le sixième temps et battre Alex Albon en qualifications : "La confiance a été bonne durant tout le week-end mais il faut toujours attendre l’attaque pure en Q3 pour savoir."

"Ici, il est très facile de sur-piloter et de se louper, mais en Q3, j’ai attaqué au maximum et je pouvais viser un 1:37.6... cela nous aurait mis devant Albon."

Malheureusement, les conditions en piste n’étaient évidemment pas les meilleures : "Le trafic n’a pas été facile à gérer non plus, les autres ralentissaient beaucoup dans le dernier secteur, mais c’est normal ici, nous avons besoin d’un espace maximum pour un tour rapide, sans air perturbé."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less