Norris ne sera pas aussi agressif que Verstappen même s’il joue le titre

Il s’en sent capable cependant

Recherche

Par Alexandre C.

18 mars 2022 - 12:53
Norris ne sera pas aussi agressif (...)

Selon son patron Zak Brown, le PDG de McLaren Racing, Lando Norris est arrivé au point de maturité nécessaire pour pouvoir lutter, à voiture égale, avec Lewis Hamilton ou Max Verstappen.

Bien entendu, à l’orée du premier Grand Prix, Lando Norris est de l’avis de son boss.

« Je le crois » a-t-il confié à Sakhir.

« Cela ne signifie pas que je serais toujours premier, mais oui, certaines fois, oui. »

Qu’est-ce qui fait dire à Lando Norris qu’il a atteint ce seuil dans sa carrière ? C’est grâce à son perfectionnisme, assure-t-il.

« Je veux toujours que ce soit parfait. »

« Dans tout ce que je fais, j’ai toujours besoin que ce soit bien fait et que ce soit fait correctement et je ne serai pas heureux tant que ce ne sera pas aussi près de la perfection que possible. »

« Et deuxièmement, sur le pilotage, j’essaie de m’adapter à différents scénarios pour être prêt à conduire en dehors de ma zone de confort et à m’habituer à des styles de conduite plus différents. »

« Si vous demandez à la plupart des pilotes s’ils seront un jour satisfaits, je pense qu’ils répondront non. »

Briller, poursuit le pilote McLaren, est autant une affaire de pilotage pur, que de mental et même de subconscient.

« Nous voulons toujours faire le tour parfait. C’est presque impossible à réaliser, mais c’est ce que nous recherchons et ce vers quoi nous tendons. »

« Vous voulez arriver à un point où tout est subconscient. C’est à ce moment-là que vous êtes vraiment dans votre élément et dans une zone où vous pouvez sortir et conduire normalement, mais votre niveau "normal et à l’aise" est à un niveau plus élevé que ce que tout le monde peut faire. »

Pour aller battre Lewis Hamilton, Max Verstappen a dû se montrer agressif dans sa Red Bull : Lando Norris est-il prêt à faire de même ?

« C’est une bataille différente. C’est une espèce différente de pilotes. Vous avez vu comment Max conduisait et changeait durant les dernières courses de l’année, il pilotait avec agressivité. »

« C’est peut-être quelque chose que vous ne vivez pas autant dans le milieu de la grille parce que vous n’êtes pas en course pour un championnat du monde, certains des pilotes n’ont pas cette mentalité de tout risquer. »

« C’est difficile. Vous essayez de jouer intelligemment autant que possible. Il y a des choses pour lesquelles vous essayez d’être plus malin que votre coéquipier. Mais je suis aussi un coureur loyal et juste, je ne sais pas, je ne repousse peut-être pas autant les limites dans certains domaines. »

Norris voit Red Bull et Ferrari comme favoris

In fine, qui Lando Norris verrait-il comme favori ? Comme la plupart des observateurs, il cite d’abord Red Bull et Ferrari. Et pas Mercedes ?

« Je dirais Red Bull en ce moment, mais Ferrari est certainement le plus proche après eux. Ils cachent leur jeu énormément. »

« Mais de manière constante, dans chaque relais qu’ils ont fait depuis le premier tour à Barcelone, ils ont été au top. »

« C’est juste lors du dernier jour [des essais la semaine dernière], quand Red Bull a apporté de nouvelles pièces, qu’ils ont fait un petit pas en avant. Mais en même temps, Ferrari aurait pu mettre un peu plus de carburant et ne pas être aussi bon que les autres jours. »

Quant à McLaren, Lando Norris admet "être un peu nerveux" après les problèmes de freins rencontrés par l’équipe orange à Bahreïn. Avant de relativiser.

« Je suis confiant. Je suis prêt pour de bonnes batailles. Je suis excité par ce qui m’attend cette année. Je suis motivé pour faire mieux que l’année dernière. C’est l’objectif et le temps nous dira si c’est vrai ou pas. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos