Norris : La McLaren MCL36 a ’un seul problème très coûteux’

Un véritable manque d’appui selon le Britannique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

25 mars 2022 - 14:02
Norris : La McLaren MCL36 a 'un (...)

Lando Norris pense que la McLaren MCL36 n’a pas beaucoup de problèmes, mais qu’elle en a un seul qui est très coûteux. En effet, elle manque selon lui d’appui, étant bien née mais n’affichant pas un bon niveau de performance.

"L’appui, l’adhérence générale, c’est une chose assez simple" a déclaré Norris. "Il y a quelques fois où l’équilibre a été correct, mais si l’équilibre est correct et que vous êtes lent, cela montre que vous avez besoin d’une chose simple. Il n’y a pas beaucoup de problèmes."

"Je suppose que c’est un gros problème qui est très coûteux dans le monde de la Formule 1 parce que tout ce dont vous avez besoin est l’appui aérodynamique, et c’est ce avec quoi nous luttons en ce moment. C’est ce sur quoi nous devons travailler."

Il présume que les bons essais de Barcelone ont apporté un peu trop de confort à McLaren en vue du début de saison, et que l’équipe n’a pas cherché à résoudre les problèmes qui existaient bel et bien, mais se sont manifestés à Bahreïn.

"Ce qui nous a un peu déroutés au départ, c’est le fait que nous étions un peu plus forts à Barcelone. Je pense que nous avons commencé avec une voiture correcte, mais nous n’avons pas beaucoup progressé parce que c’était une voiture qui allait très bien sur la piste et nous avons compris comment l’optimiser rapidement."

"Mais ensuite, nous n’avons pas pu faire beaucoup plus de progrès à partir de là. C’est là que toutes les autres équipes ont été en mesure de faire des progrès, et d’en faire des plus importants que nous."

"Il y avait plus d’espoir après Barcelone, mais cela s’est lentement estompé avec le temps, lorsque toutes les autres équipes ont été en mesure d’en savoir plus sur leur voiture et d’apporter des améliorations plus importantes que nous."

Une confiance totale en son équipe et en James Key

Norris fait cependant confiance à McLaren et à son directeur technique, James Key, pour améliorer la situation : "Ce n’est pas une chose facile de dire exactement quand ou le calendrier ou quoi que ce soit, mais j’ai confiance. Nous n’étions pas forts et nous avons eu un peu de mal dans la première course."

"Mais il y a de l’espoir et une bonne équipe au sein du MTC qui travaille déjà sur un bon plan pour remettre les choses en place et essayer de comprendre tout ce qui a mal tourné, et ce que nous avons manqué."

"Dès que nous aurons compris cela, alors il y aura de la lumière au bout du tunnel. James travaille déjà dur. Il était déjà en train, dès que nous avons réalisé où nous étions par rapport aux autres équipes, de mettre en place ce plan de remontée, et d’essayer de revenir à une position beaucoup plus élevée."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos