Formule 1

Norris : J’aurais pu doubler Verstappen à Imola, mais ça aurait tué mes pneus

Il était en tendres, Verstappen en médiums

Recherche

Par Alexandre C.

23 avril 2021 - 08:50
Norris : J’aurais pu doubler Verstappen

Le pari stratégique osé de Lando Norris et de McLaren s’est révélé payant à Imola, lors du dernier Grand Prix ; après le drapeau rouge, les deux McLaren étaient parmi les rares à repartir en tendres, alors qu’il restait une bonne moitié de Grand Prix.

Ce choix a ainsi permis à Lando Norris de dépasser rapidement Charles Leclerc au restart. Et le Britannique, comme il le dit lui-même, aurait même pu dépasser la Red Bull de Max Verstappen avec une bonne vitesse de pointe et le DRS dans la foulée !

Lando Norris regrette-t-il de n’avoir pas tenté ce mouvement ? Pas du tout. Car selon le pilote McLaren, dépasser Max Verstappen et prendre la tête de course lui aurait fait attaquer du capital pneumatique précieux. Quand on sait que Lando Norris a fini avec des tendres au bord de la rupture, on mesure alors que ce choix fut le bon – de toute manière, la Red Bull était plus rapide.

« C’était une grande décision que j’ai dû prendre. J’étais sur les pneus tendres parce que c’était ma seule chance de dépasser Leclerc au restart. Et sur le pneu tendre, par rapport à un medium… la performance arrive un peu plus vite. Donc nous avons pris la décision de passer sur le tendre. »

« Je pense que j’aurais pu dépasser Max, surtout au deuxième tour après le restart de la voiture de sécurité. »

L’ingénieur de Lando Norris lui a alors rappelé de "prendre soin des pneus..."

« J’aurais pu dépasser Verstappen, je pense… Peut-être pas. J’aurais pu au moins essayer. »

« Mais je n’aurais pas fini sur le podium si j’avais essayé, parce que j’aurais tué mes pneus et je pense que Leclerc m’aurait eu. »

Le directeur de la stratégie et du sport de McLaren, Randy Singh, revient aujourd’hui sur cette décision de mettre les tendres. Une décision qu’il qualifie de "difficile" et qui tenait tout du risque - un risque validé par la bonne gestion de ces tendres par les deux pilotes maison.

« Les pneus médiums nous permettaient d’arriver à la fin de la course en toute sécurité, mais nous ne disposions que de jeux de pneus déjà chaussés précédemment, et il est toujours difficile de les remettre à la température optimale dans le temps imparti. Les pneus tendres, en revanche, étaient déjà dans les couvertures et montent en température beaucoup plus rapidement. »

« En outre, vous ne savez pas comment la course va repartir avant que les pneus ne soient montés. Même avec un départ lancé, les tendres seront plus performants sur les premiers tours. Donc, vraiment, la question était : voulons-nous prendre l’avantage au départ et essayer de gagner une position, mais accepter que nous pourrions avoir du mal à la fin de la course - ou voulons-nous rester avec les médiums ? »

« Nous pensions que Hamilton aurait dépassé Lando indépendamment de son choix de pneu et que le choix des tendres nous permettrait d’avoir un podium – grâce aussi à l’excellent relais de Lando qui a bien géré les pneus, mais aussi la situation avec les autres voitures derrière. »

Et Singh de souligner la maturité du pilotage du jeune Britannique…

« Nous ne devrions pas sous-estimer la qualité de son travail. Lorsque vous vous faites doubler par une voiture dans ce genre de relais, il est incroyablement difficile de ne pas se laisser emporter dans un effet de cascade, en laissant les autres voitures passer. Je pense qu’il a conduit avec une énorme quantité de maturité et de talent pour garder cette troisième place. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less