Formule 1

Norris explique comment il s’est bien mieux adapté à la McLaren F1 que Ricciardo

Il ne prévoit ‘rien d’extraordinaire’ pour McLaren à Bakou

Recherche

Par Alexandre C.

3 juin 2021 - 15:32
Norris explique comment il s’est (...)

Alors que Daniel Ricciardo éprouve les pires difficultés du monde à dompter sa MCL35M, Lando Norris, au contraire, surperforme Grand Prix après Grand Prix. Encore à Monaco, le Britannique est grimpé sur le podium, prenant un tour à son coéquipier…

La McLaren ne semble donc pas être une monoplace si difficile à maîtriser… Lando Norris s’y adapte bien plus que Daniel Ricciardo, aidé par son expérience à Woking.

Quelle est par conséquent la « recette Norris » pour bien conduire sa MCL35M ? Pourquoi un pilote y parvient chez McLaren et pas l’autre ?

Interrogé sur ce sujet, Lando Norris lui-même confie encore s’adapter à cette voiture, qui a changé de moteur d’une année sur l’autre, passant de l’unité de puissance Renault à l’unité de puissance Mercedes.

« Cette année, la voiture est différente, et il y a différentes choses sur la voiture que vous devez gérer d’une manière différente en GP. »

« J’apprends encore beaucoup maintenant, avec chaque course que nous faisons, sur la voiture. Je dirais que Monaco a été ma meilleure qualification, mais j’ai fait des erreurs lors des qualifications et des courses précédentes parce que je ne connaissais pas assez la voiture. »

« J’apprends encore beaucoup de choses et, surtout à Bahreïn, par exemple, et dans les deux premières courses de la saison, je la surconduisais trop, cette McLaren, je voulais la piloter comme la voiture de l’année dernière. Et j’ai dû m’adapter à la voiture de cette année. Il y a donc beaucoup de différences et ce n’est pas facile de passer de l’année dernière, des deux dernières années, à cette année. »

Lando Norris a donc remis en question une partie de ses apprentissages et certitudes en monoplace - des habitudes parfois ancrées depuis la F4. Où l’on voit que l’adaptabilité et le pragmatisme sont une de ses grandes forces...

« J’ai dû m’adapter à beaucoup de choses différentes, et je ne peux toujours pas nécessairement conduire de la manière dont je le souhaite, comme suivant mes préférences quand je pilotais en Formule 3 et en Formule 4. Je ne peux pas la conduire de la manière que je veux. Donc une partie de cela est juste que vous devez vous adapter, car chaque voiture en F1 est différente… et vous devez vous y habituer. »

Si l’on revient au week-end de Bakou, McLaren pourrait être de nouveau, selon les données, de nouveau très solide. Carlos Sainz et Max Verstappen ont même dit s’attendre à ce que Lando Norris soit une véritable " fusée "... Mais bien sûr le pilote McLaren tempère les attentes les plus folles de victoire !

« Nous pouvons être confiants et optimistes quant à notre capacité à bien performer. Je ne pense pas qu’il y aura quelque chose d’extraordinaire ou d’inattendu. Nous avons une bonne voiture et nous l’avons montré au cours des cinq premières courses de la saison : nous avons une voiture décente sur la plupart des pistes. Mais je ne pense pas que nous puissions être confiants au point de dire que nous allons être plus rapides que Mercedes ou Red Bull. Nous allons faire de notre mieux pour rester concentré et essayer d’obtenir un autre résultat comme la dernière fois. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less