Norris est souffrant mais ne perd pas espoir pour la course

Il manque également de données sur les longs relais

Recherche

Par Emmanuel Touzot

22 mai 2022 - 09:26
Norris est souffrant mais ne perd (...)

Lando Norris a révélé être malade depuis le début du week-end. Le pilote McLaren a des symptômes proches de ceux du Covid-19 mais assure qu’il n’est pas touché par le virus. Il reconnait être en difficulté pour piloter au sommet de ses moyens.

"Je n’ai pas été en forme du week-end, pour être honnête avec vous" a-t-il déclaré. "Ce n’est pas le Covid. Je souffre juste de la gorge et des yeux, notamment de la vue, ce qui n’aide pas. Cela fait beaucoup de choses, mon sommeil et mon niveau d’énergie sont surement les pires que j’ai eus depuis longtemps."

"Je n’étais pas au top ce week-end. J’étais tellement heureux d’être en Q3, et de faire le tour que j’ai fait, avec la façon dont ce week-end s’est déroulé jusqu’à présent. J’ai été assez surpris par ça. Ça me fait du bien."

Son tour l’envoyant en Q3 a malheureusement été annulé puisqu’il a dépassé les limites de piste, mais le Britannique comprend cette décision : "Je veux dire que c’était aussi simple que ça en a l’air, vraiment. Sur la caméra embarquée, il semblait que j’étais sur la piste."

"Mais sur le vues extérieures de la FIA, j’étais clairement hors de la piste. C’est aussi simple que ça. Je pense que ce qui rend ce virage si délicat, c’est que vous avez la sortie de gravier, et vous avez 10 cm de piste que vous ne pouvez pas utiliser avant le gravier."

"Et dans certains cas, c’est beaucoup plus facile de dire que le gravier est la limite, et tout le monde pousse jusqu’au gravier. Et si vous sortez, il y a déjà une punition. Mais ça a été une règle toute la saison, la ligne blanche est la limite, et je ne m’y suis pas tenu."

Norris n’a pas roulé en EL2 vendredi et n’a donc pas une connaissance parfaite des évolutions de la MCL36, mais il ne veut pas se reposer sur cette excuse. Tout au plus, il reconnaît manquer de roulage en conditions de course.

"Je ne veux pas l’utiliser comme une excuse pour quoi que ce soit. Je pense que la seule chose qui va me faire le plus de mal, c’est juste pour les longs relais de course, avec un peu plus de carburant, surtout quand il fait cette température."

"Chaque petit bout d’apprentissage que vous pouvez faire pour aider à économiser les pneus et les gérer et garder les températures basses, toutes ces choses, ce n’est pas facile de les apprendre à la volée pendant la course."

"Bien sûr, j’ai déjà une bonne idée de ce que je dois faire. Mais rien ne vaut de faire les tours pour de vrai. Je ne dirais pas que cela a nui aux qualifications, mais plutôt qu’en course, j’aurai peut-être un peu de retard. Mais rien que je ne puisse rattraper à la mi-course."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos