Norris est ‘parfois frustré’ de voir McLaren F1 reculer au classement

Mais garde confiance à moyen terme

Recherche

Par Alexandre C.

18 août 2022 - 12:09
Norris est ‘parfois frustré' de (...)

76 des 95 points inscrits par McLaren cette année F1, l’ont été par Lando Norris. Au compteur, le Britannique domine outrageusement son coéquipier Daniel Ricciardo, sur la sellette.

Pour autant, Lando Norris n’a signé qu’un podium et alors que McLaren avait facilement battu Alpine, l’an dernier, pour la 4e place au classement des constructeurs, l’équipe de Woking se retrouve derrière l’équipe française, à l’amorce de la deuxième moitié de saison.

Tout compte fait, Lando Norris n’est-il pas déçu par la régression de McLaren cette année ?

« Cette année, nous avons évidemment eu de grands espoirs. »

« Nous étions sur un bon rythme de progression - l’équipe est dans une très bonne position et nous avons sous-performé par rapport à ce que nous devions faire. Nous avons donc commencé l’année dans une position beaucoup plus délicate que nous aurions dû. Nous avons donc dû rattraper le temps perdu - un gros rattrapage. »

« Je suppose que je suis parfois frustré, c’est sûr. Je suppose que c’était très frustrant au début de l’année, mais quand vous avez un podium ou quelque chose comme ça [comme à Imola], il y a toujours de l’espoir, vous savez ? Mais je sais que je ne suis pas ici cette année pour gagner des courses - je suis ici dans deux ou trois ans pour gagner des courses. »

Croit-il encore aux chances de McLaren d’être titré à moyen terme ? Et regrette-t-il même d’avoir signé un contrat de long terme avec Woking ?

« Non, non, non, non. J’y crois toujours. »

« Je n’ai pas signé avec McLaren pour cette année en me disant "cette année je vais gagner des courses" - c’était loin d’être ma conviction. Je savais que cela prendrait quelques années - 2024-25 sera la première année où il y aura de moins en moins d’excuses pour dire : pourquoi ne sommes-nous pas dans la position où nous devrions être ? »

Lando Norris a confiance notamment dans les chantiers structurels lancés à l’usine (nouveau simulateur, nouvelle soufflerie...).

« La soufflerie et le simulateur - toutes ces petites choses que les meilleures équipes ont optimisées pendant de nombreuses années… nous sommes juste très en retard sur tout cela. Mais depuis quelques années on a lancé des choses. »

« Pour faire partie des équipes gagnantes, chaque domaine doit fonctionner dans une fenêtre parfaite, à un niveau très professionnel. Ces dernières années, il y a eu trop de choses pour nous qui n’étaient pas au niveau auquel nous devions être. Il y a des choses dont nous sommes beaucoup plus proches, mais il faut encore un peu plus de temps. »

Le temps que le nouveau règlement aérodynamique arrive à maturation, Lando Norris voit aussi les écarts se resserrer sur la grille.

« Donnez-nous quelques années et je pense que ça va s’équilibrer et que les équipes vont se rapprocher et trouver comment maximiser cette voiture. Comme ce que nous avons eu l’année dernière - c’était l’année la plus serrée de la Formule 1 depuis tant d’années et les courses étaient bonnes. Maintenant nous avons une meilleure voiture pour faire la course, c’est juste la première année d’une nouvelle ère et parfois il faut juste quelques années pour que les choses se resserrent un peu. »

Un nouveau statut pour Lando

Pour guider McLaren vers le statut d’équipe de pointe, l’équipe pourra donc compter sur celui qui s’est imposé comme pilote numéro 1, Lando Norris - Daniel Ricciardo étant mis sous l’éteignoir.

Et le Britannique assume avoir changé de statut dans l’équipe. Il est par exemple plus exigeant avec ses ingénieurs.

« J’ai l’impression que maintenant, quand je suis exigeant, c’est parce que j’ai juste un peu plus de feeling, comme ’c’est ce que j’ai besoin de ma voiture, c’est ce que je veux, ça va me faire aller plus vite’. »

« Quand vous êtes dans votre première année, vous êtes un peu plus méfiant : "Est-ce que ça va me faire aller plus vite ? Et vous ne voulez jamais vous tromper, donc vous êtes toujours d’accord avec l’équipe et vous dites oui, oui. Mais maintenant, pour de bonnes raisons, j’ai des opinions différentes, je les exprime et nous en discutons. Nous arrivons à un meilleur résultat. Beaucoup de choses aboutissent à de meilleurs résultats à la fin. »

« J’ai définitivement le sentiment d’être beaucoup plus complet et d’être un pilote plus fiable que l’an dernier ou même qu’il y a deux ou trois ans. »

Lando Norris est tant en confiance, qu’il s’échauffe parfois même trop à la radio, en étant un peu trop virulent selon lui...

« Quand je suis dans la voiture, j’ai l’impression de dire quelque chose dans un sens mais quand je m’entends après, j’ai l’impression de devenir fou… Mais je ne le suis pas ! »

« Quand je suis dans la voiture, c’est juste parce que mon rythme cardiaque s’accélère. J’ai l’impression que je suis en train de dire quelque chose, mais ça sonne très différemment de ce que j’attendais. Même quand je suis complètement détendu. C’est très facile d’interpréter les choses différemment de ce qu’elles sont en réalité, si vous n’êtes pas dans la situation. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos