Norris entre joie de battre Alpine et frustration d’être à 1 minute des top teams

McLaren F1 est face à "un gros défi" selon le Britannique

Recherche

Par Emmanuel Touzot

31 juillet 2022 - 17:35
Norris entre joie de battre Alpine (...)

Lando Norris a terminé septième du Grand Prix de Hongrie, une position de ’meilleur des autres’ derrière les Red Bull, les Mercedes et les Ferrari. Le pilote McLaren F1 se félicite d’une course solide, même s’il déplore le retard de son équipe sur les top teams, et pense avoir fait du mieux possible.

"C’était le cas contre les gens avec qui on peut se battre. En partant quatrième, on s’attend à mieux le dimanche" admet le Britannique. "Terminer 62 secondes derrière la voiture qui me précède, ça montre le gros défi que c’est pour faire mieux que ça."

"Aujourd’hui, notre course était contre Alpine, les voitures derrière moi. On a fait un bon travail face à eux, un bon travail de gestion des pneus. Dans le premier relais, j’ai détruit mon pneu avant gauche en six courses, et ça m’inquiétait car on devait atteindre le tour 20."

"Cela ne s’est pas passé comme prévu. Mais notre rythme était solide, meilleur qu’Alpine aujourd’hui, ce qui est encourageant. Mais on semblait détruire les pneus bien plus que toutes les autres équipes, et on doit travailler sur cela. Le relais du milieu était solide et le dernier était simple, j’étais tout seul. C’était dur, mais je peux me satisfaire de cette septième place."

Norris tire toutefois un bilan satisfait de son début de saison : "Je le suis, de moi et de mon pilotage. Je suis heureux, il y a eu de bons moments, j’ai eu un podium à Imola. Il y a beaucoup de choses positives, même si on sait qu’il y a beaucoup de travail pour aller chercher ceux devant nous."

"C’est serré le samedi, oui, mais tout le monde est rapproché le samedi. L’écart le dimanche est plus important que ce qu’on avait dans le passé. Mais je vais d’abord profiter de la pause et on travaillera sur cela."

Ricciardo n’a pas de mots après sa 15e place

Daniel Ricciardo était dans le bon groupe lors du premier relais et semblait pouvoir se battre pour des points, mais le passage aux gommes dures a été catastrophique pour l’Australien, qui semblait totalement dépité après la course, notamment à cause d’un accrochage avec Lance Stroll dont il est responsable.

"Oui, le pneu dur était horrible" a déclaré Ricciardo. "Les tendres se détruisaient rapidement, donc le seul pneu sur lequel on a pu être un peu rapides en milieu de course était le medium. Avec les durs, c’était comme sur de la glace. J’ai aussi eu le contact avec Lance, j’ai essayé tout ce que je pouvais pour ne pas percuter, je m’excuse auprès de lui pour ça."

"Et ensuite, j’avais les drapeaux bleus et je perdais de la température. Que dire de plus ?" a poursuivi Ricciardo, expliquant qu’il attendait "avec impatience" la pause estivale pour pouvoir souffler.

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos