Formule 1

Norris en Q3, Sainz pénalisé par un souci de refroidissement

L’Espagnol n’est pas très content

Recherche

Par Olivier Ferret

8 août 2020 - 18:13
Norris en Q3, Sainz pénalisé par un (...)

Une McLaren en Q3, pas l’autre : le rythme de l’équipe de Woking en performance pure continue à perdre peu à peu de sa superbe.

C’est le local de l’étape, Lando Norris, qui a réussi à intégrer le top 10 après la fin de la Q2. Mais le Britannique n’a pas fait mieux que la 10e et dernière place de la Q3 aujourd’hui à Silverstone, pour le GP du 70e anniversaire de la F1.

"Pas une mauvaise qualification, pour être honnête. La 10e place ne sonne peut-être pas très bien en termes de position, mais je pense que ce week-end, nous sommes un peu plus à notre place et nous savions que ce vent ne jouerait pas en notre faveur."

"Je pense que les Renault, avec Daniel Ricciardo, ont été considérablement plus rapides, démontrant que leur voiture est très compétitive, et les deux Racing Points font un bon travail pour extraire les performances - Albon aussi."

"Je pense que nous sommes là où nous nous attendions, donc je ne suis pas vraiment déçu. Je ne pense pas qu’il y avait beaucoup plus dans la voiture. Ce n’était pas facile avec le vent, la voiture n’est pas dans le rythme C’est plus difficile ce week-end avec lc vent mais ce n’est pas une si mauvaise position pour le départ demain."

Pour Carlos Sainz, 12e, les qualifications se sont arrêtées à la Q2 et il met cela sur le compte d’un souci de refroidissement apparu sur sa McLaren, uniquement, lors des Libres 3.

"Quand les qualifications ont commencé, nous avons vu que les autres allaient un peu plus vite que le week-end dernier, alors que nous étions un peu bloqués sur le même rythme," constate l’Espagnol.

"Ajoutez à cela le fait que nous avons eu un problème dans ma voiture en Libres 3. Nous avons vu que la température de la voiture était beaucoup plus élevée, et nous avons dû ouvrir beaucoup plus le refroidissement à l’arrière pour la refroidir. Cela nous a coûté de la vitesse de pointe, ce qui est essentiel ici. Je suis un peu frustré à ce sujet, car c’est un autre petit problème qui vient s’ajouter à la liste. Quoi qu’il en soit, nous ne sommes pas dans une si mauvaise position pour demain."

Sainz insiste sur le fait que les problèmes de refroidissement étaient plus extrêmes sur sa voiture que sur celle de Norris, qui n’a pas eu à ouvrir sa carrosserie.

"Vous pouvez le voir sur les deux voitures, l’une a les trous de refroidissement à l’arrière plus fermés et l’autre est beaucoup plus ouverte. Cela coûte ici beaucoup de traînée et de vitesse de pointe. Si nous voulons être compétitifs demain, nous devons changer la carrosserie, il n’y avait pas d’autre moyen. Je vais essayer de revenir dans les points mais, aujourd’hui, je suis un peu surpris de voir à quel point Renault, Racing Point, voire AlphaTauri se sont améliorés en qualifications. Ils ont trouvé quelque chose ce week-end que nous n’avons pas pu trouver."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less