Norris : C’est une coïncidence que McLaren ait davantage brillé en début de saison

Les circuits leur étaient alors plus favorables selon lui

Recherche

Par Paul Gombeaud

17 janvier 2022 - 12:28
Norris : C'est une coïncidence (...)

Si la fin de saison 2021 de McLaren a été moins brillante que lors des deux premiers tiers, c’est principalement en raison des caractéristiques des circuits. C’est du moins l’avis de Lando Norris sur la question.

Le Britannique, qui a obtenu 4 podiums et signé sa première pole position en carrière l’année dernière, a même failli remporter le Grand Prix de Russie avant l’apparition de la pluie en fin d’épreuve. Mais après ça, son meilleur résultat lors des courses restantes fut une septième place.

"Je pense que c’est dû au fait que nous n’étions forts que sur certains circuits," a déclaré Lando Norris. "C’était le cas sur le Red Bull Ring en Autriche. A Sotchi également. Même si je pense que si le weekend avait été sec, Mercedes aurait pu obtenir les deux premières places et nous aurions probablement été à une seconde de la pole."

"Nous avons eu l’air forts grâce aux conditions difficiles et en plus, Mercedes a fait du mauvais travail en qualifications contrairement à nous. J’ai bien piloté et ainsi nous paraissions performants."

"Et ce n’était pas forcément parce que la voiture était incroyable. Je pense ainsi que plus tôt dans la saison, nous nous sommes rendus sur des circuits où nous sommes habituellement performants. Il y a moins de virages sur ces tracés là également."

"Mais en fin d’année, les circuits nous convenaient moins bien et ce n’est qu’une coïncidence que nous ayons débuté sur des tracés plus favorables."

Norris voit également la progression de Ferrari tout au long de la saison 2021 comme un autre facteur essentiel des résultats moins brillants de McLaren lors des dernières courses.

"Notre rythme à nous, comparé aux premiers, était sans doute similaire," poursuit le Britannique. "Mais Ferrari est de son côté allé de l’avant, ce qui leur a permis de nous battre au classement des constructeurs."

"Nous étions donc au même niveau, mais notamment grâce à son moteur, Ferrari nous a dépassés. Puis sont arrivés ces fameux circuits où nous étions moins performants, et qui convenaient en plus davantage à Ferrari."

"Si vous prenez tous ces détails en compte, alors c’est logique. Nous avons peut-être eu l’air moins bons, alors que nous fournissions autant d’efforts que lors des autres weekends."

"Ce sont ainsi ces petites choses qui vous font avoir l’air bon ou mauvais et qui changent la perception des gens sur vous."

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos