Formule 1

Norris a déménagé tout près de Woking pour se concentrer sur le travail

Il a énormément travaillé pour progresser l’an dernier

Recherche

Par A. Combralier

14 février 2020 - 19:37
Norris a déménagé tout près de Woking (...)

Lando Norris a marqué 49 points l’an dernier au championnat, et sans une certaine déveine, aurait pu être mieux classé que 11e chez les pilotes. En cette année 2020, tout plaide ainsi pour que le Britannique progresse encore au classement, en particulier grâce à son expérience acquise lors de son année de rookie.

A l’occasion de la présentation de la MCL35, Lando Norris a d’ailleurs rappelé en quoi une année de rookie était particulièrement épineuse pour un pilote de F1 moderne.

« Il y a beaucoup de choses que j’ai dû apprendre l’année dernière, l’une des plus importantes, étant probablement de savoir toute la quantité de temps et d’efforts que vous devez consacrer à l’amélioration des performances. »

« Il y a des choses sur lesquelles je voulais évidemment travailler et m’améliorer, mais cela dépend beaucoup du temps que je passe ici [à Woking] à travailler avec mes ingénieurs, ou mes mécaniciens, ou qui que ce soit d’autre, pour travailler sur ces problèmes, ces limites, et sur mes faiblesses. »

« Il ne s’agit pas seulement de passer un jour par semaine à y travailler, mais de passer deux jours et demi ou trois jours par semaine, pour me concentrer sur tout cela pour progresser. »

Mais ce travail herculéen n’est bien sûr pas propre à un rookie, comme le rappelle Lando Norris…

« Carlos [Sainz] fait la même chose, et beaucoup d’autres pilotes font de même. »

« Il est naturel et facile pour moi de venir à l’usine quand j’en ai besoin, de travailler sur les choses dont j’ai besoin, c’est beaucoup de temps et d’efforts pour travailler sur ces choses, et c’est quelque chose de complètement différent par rapport à la F2 et F3, et d’autres catégories, vraiment. »

Pour passer plus de temps encore à s’entraîner, et moins dans les transports, Lando Norris a décidé d’emménager tout près du McLaren Technology Center, à Woking – en refusant ainsi les sirènes de Monaco. Le jeune pilote de 20 ans était à 25 minutes de l’usine l’an dernier, il en est désormais à moins de cinq en voiture !

« J’ai déménagé pour être encore plus proche de McLaren. Je l’ai chronométré l’autre jour, il m’a fallu 3 minutes et 20 secondes pour me rendre de Woking à ma maison. En respectant les limites de vitesse. »

« C’est encore plus pratique. Je suis plus près de l’aéroport et ainsi de suite. J’aime bien. »

« Je ne gagne toujours pas le salaire qui rendra plus avantageux [au niveau fiscal] le déménagement à Monaco, par rapport au plaisir que je perdrais si ne pouvais plus aller à Londres avec mes amis. »

« Je peux l’espérer pour l’avenir, mais pour l’instant, j’aime où je suis. Mon plaisir prend le dessus sur tout le reste. »

McLaren

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less