Nice en F1 ? Monaco sans Grand Prix ? Alesi évoque l’avenir...

"C’est la ville de Nice qui décidera, pas Domenicali"

Recherche

Par Olivier Ferret

26 juin 2022 - 08:16
Nice en F1 ? Monaco sans Grand Prix (...)

Le Paul Ricard pourrait-il vraiment laisser sa place à un autre Grand Prix en France ? Et il n’est pas question d’un retour à Magny-Cours cette fois mais d’un autre projet, dévoilé par Stefano Domenicali, le PDG de la F1 : une course à Nice.

Ce projet impulsé par Christian Estrosi pose question : certains y voient une volonté d’en finir avec le Paul Ricard mais aussi avec Monaco, un circuit peu adapté aux F1 modernes. D’une pierre, deux coups ?

Qu’en pense Jean Alesi ? L’ancien pilote de F1, ambassadeur du GP de France, a livré ses impressions à Nice Matin il y a quelques jours.

"Depuis que Liberty Media est aux commandes, la courbe de popularité de la Formule 1 monte en flèche. Quel que soit le pays, au moment de négocier un contrat, ils étudient toutes les éventualités qu’on leur propose, ça me semble logique. Là, attention, il s’agit d’une interview, pas d’une annonce. L’avenir du Grand Prix de France est l’objet d’âpres discussions en ce moment puisque le présent accord arrive à terme. La situation actuelle du circuit Paul Ricard n’est ni confortable ni inconfortable. Seule certitude à mes yeux : si concrétisation de cette idée dévoilée il doit y avoir tôt ou tard, c’est la ville de Nice qui décidera, pas Domenicali."

De quoi craindre pour Monaco ? Deux Grands Prix à quelques kilomètres de distance alors que la F1 veut parcourir le globe le plus largement possible, est-ce réaliste ?

"Monaco a un statut particulier. Une place à part. Parce que c’est un circuit atypique et historique qui accueille régulièrement la F1 depuis la création du championnat du monde. Je ne sais pas comment se passent les négociations en ce moment donc impossible de donner mon avis. Quant au Grand Prix de France, je fais confiance au GIP en place. Nul doute que la prochaine échéance pèsera lourd dans la balance. Elle conditionnera l’avenir. Si cette édition 2022 accouche d’une pleine réussite, sportive et populaire, on pourra vraiment espérer une suite favorable."

Lors des récentes annonces de Liberty Media, la mode est pourtant à l’arrivée de nouveaux circuits urbains spectaculaires, mais Alesi relativise grandement...

"Des tracés urbains, on en voit surtout en Formule E où essais libres, qualifications et course sont concentrés sur une seule journée. En F1, ce n’est pas vraiment une tendance forte. Au Moyen Orient, avec des moyens colossaux, il s’agit surtout de promouvoir un lieu, un pays. Idem à Miami. J’étais sur place. En fait, c’est un faux circuit en ville puisque la piste tourne autour d’un stade de foot américain, à la périphérie. Très franchement, en France, en Italie, j’ai du mal à imaginer une course de F1 en ville."

Circuits

Info Formule 1

Photos

Vidéos