Newey ne s’inquiète pas trop de la pénalité de Red Bull en 2023 mais...

Il voit Ferrari et Mercedes F1 combler leur déficit

Recherche

Par Paul Gombeaud

15 décembre 2022 - 08:33
Newey ne s'inquiète pas trop de (...)

Pour avoir dépassé le plafond des budgets capés en 2021, Red Bull a vu son temps accordé en soufflerie être baissé de 10% pendant un an, ce qui l’impactera forcément pour la saison prochaine. Mais cette pénalité n’inquiète pas outre mesure Adrian Newey.

Grand artisan de l’incroyable succès obtenu par l’équipe autrichienne cette année, l’ingénieur estime ainsi que cela pourrait ne pas faire de grande différence, à condition, cependant, d’utiliser la bonne approche.

"Il n’y a pas d’essais, il est donc difficile de donner une réponse en termes de dixièmes perdus au tour. Et cette réduction de tests en interne signifie que nous pourrons évaluer moins de composants, moins d’idées différentes. Mais si nous sommes intelligents et que nous choisissons les bons éléments, alors ça ne devrait pas faire trop de différences. Mais cela reste tout de même quelque chose qui va nous affecter."

"Il y a un léger changement de règlements avec le surélevèrent du plancher de 15 millimètres pour l’année prochaine. Cela peut sembler peu, mais il s’agit en réalité d’un changement aérodynamique important. Et bien sûr, toutes les équipes travaillent pour réduire leur déficit. Mais nous avons connu une bonne année, notamment en deuxième moitié de saison. Nous avions la meilleure voiture."

"Mais Ferrari ne va pas se reposer, ils vont régler leurs points faibles qui leur ont coûté en termes de fiabilité et d’erreurs dans leurs arrêts au stand. Ils vont revenir. Et il y a bien sûr Mercedes. Ils étaient loin du rythme mais ils ont évolué. Nous savons qu’ils seront là eux aussi. L’année 2023 sera donc compliquée, c’est certain."

Egalement interrogé sur le sujet, Max Verstappen fait confiance à son équipe pour surmonter cela.

"Oui, cela va nous faire mal. Mais je suis toujours convaincu que mon équipe peut réussir et nous prendrons un bon départ. Nous savons par où commencer et sur quoi travailler."

"Si nous ne savions pas dans quelle direction aller, ce serait un problème bien plus grave. Mais nous ressortons de 2022 avec une voiture très compétitive sur tous les circuits, une excellente base. Nous saurons donc à quel point nous en souffrirons réellement au cours de l’année, avec peut-être moins de développements possibles."

"Mais notre voiture était compétitive et si nous continuons sur notre lancée, ça devrait aller."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos