Formule 1

Newey loue les progrès et les retours techniques de Verstappen

Le pilote Red Bull est précis et efficace

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 août 2021 - 11:25
Newey loue les progrès et les retours

Pour la première fois depuis 2013, Red Bull joue les deux titres mondiaux. Selon le concepteur des monoplaces, Adrian Newey, Max Verstappen montre également une très bonne aptitude à aller chercher le titre mondial.

"Il a le cran dont un champion du monde a besoin, pour s’accrocher et continuer face à l’adversité. Sa capacité à piloter est évidemment superbe" note Newey. "En plus de cela, il a mûri et est devenu un grand pilote."

"Il n’a vraiment pas fait d’erreurs cette année, mais il a connu trois abandons sans que ce soit de sa faute et il a gardé la tête froide, ce qui lui a permis de rebondir après chacun d’entre eux."

En tant qu’ingénieur, Newey apprécie également les commentaires techniques précis de Verstappen, qu’il juge très utiles pour la progression de ses performances : "Ses retours techniques sont également excellents."

"Il y a des pilotes qui parlent sans cesse, commençant par la première phase d’entrée dans le premier virage et finissant par la sortie du dernier virage. Je pense que Max a trouvé un très bon équilibre pour se concentrer sur les parties clés dont il a besoin pour que la voiture aille plus vite."

Une saison éprouvante mais positive pour Red Bull

Globalement, Newey loue la manière dont se déroule la saison chez les ingénieurs, qui continue de se renforcer : "L’ambiance que nous avons au sein de l’équipe d’ingénierie est formidable."

"Nous faisons venir des diplômés et de jeunes talents et nous voyons comment ils grandissent et mûrissent, et comment tout le monde les encadre en quelque sorte pour les aider à prendre de la vitesse. On pourrait dire qu’en raison de notre taille, nous sommes un peu plus limités dans le nombre de domaines dans lesquels les jeunes peuvent s’impliquer."

"Le bon côté de la chose, c’est qu’on peut aller beaucoup plus dans le détail, avec tous les simulateurs et les outils dont nous disposons maintenant. Si vous regardez ce qu’il en était dans le passé, on ne disposait pas de ces outils. C’est là qu’ils aident nos ingénieurs seniors."

Après la pause estivale, la F1 prévoit 12 courses en 15 semaines, ce qui inquiète Newey : "La seconde moitié de la saison, très chargée, est évidemment une charge énorme pour l’équipe de course elle-même en termes de voyages et de temps passé loin de chez soi, et c’est une pression sur l’usine pour la consommation de pièces."

"Il est évident qu’avec les deux dernières courses, l’usine a également été fortement sollicitée en raison du nombre d’accidents auxquels nous devons faire face. Mais en termes de développement réel de la voiture, le nombre de courses ne change pas grand-chose."

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less