Formule 1

‘Ne pas dépenser trop d’énergie en dehors de la piste’ : Grosjean face au piège d’un GP à domicile

Mais il veut partager beaucoup de choses avec les fans

Recherche

Par A. Combralier

17 juin 2019 - 13:49
‘Ne pas dépenser trop d'énergie en (...)

Romain Grosjean aborde son deuxième Grand Prix à domicile avec Haas, ce week-end au Paul Ricard. Le Français a connu un premier tiers de saison très contrasté : il a commis bien moins de bourdes que l’an dernier, mais n’a pas marqué énormément de points, en raison de la difficile exploitation des Pirelli par la monoplace américaine.

« Jusqu’à présent, ce fut une année intéressante – mais pas celle que nous espérions » reconnaît l’ancien pilote Lotus. « Nous avons une très bonne voiture, nous avons eu de très bonnes courses, mais aussi un peu de malchance, et une voiture qui a été très complexe à exploiter parfois. »

« Donc notre performance a connu un peu des hauts et des bas. Ce n’est pas ce que nous espérions après la saison dernière, où nous avions été très constants. Nous travaillons vraiment dur pour comprendre cela et pour tirer le meilleur de la VF-19. »

Haas a parié sur des évolutions majeures, introduites à Barcelone… Un temps, ces évolutions ont semblé fonctionner, mais Haas est retombée dans ses travers à Montréal.

« Les évolutions ont très bien fonctionné dès Barcelone, et je pense qu’elles ont bien fonctionné partout » analyse Romain Grosjean. « La France sera vraiment un circuit où l’aérodynamique sera plus importante, plus qu’à Montréal ou Monaco. Donc ce sera un bon test. De nouveau, cependant, nous nous concentrons surtout pour exploiter pleinement le package, les pneus et tout cela. »

« Nous devons juste continuer à apprendre, à travailler, à améliorer ma relation avec les ingénieurs. Sept courses seulement ont été disputées, alors que nous sommes un nouveau groupe d’ingénieurs. »

« Bien sûr, quand les pneus fonctionnent, tout est facile et fluide ; mais quand ce n’est pas le cas, tout devient très complexe. »

Romain Grosjean avait connu une première expérience frustrante l’an dernier, au Paul Ricard... Voudra-t-il se faire pardonner devant le public tricolore ?

« L’an dernier, ce fut une bonne expérience, j’ai vraiment apprécié le moment passé au Castellet, et le soutien des fans. J’ai hâte d’être de nouveau au Paul Ricard. J’espère un meilleur résultat, puisque celui de l’an dernier n’était pas celui que je voulais. Donc espérons un bon week-end, une bonne course. Assurons-nous de ne pas dépenser trop d’énergie en dehors de la piste, mais d’un autre côté, je veux partager beaucoup de choses avec les fans. »

Haas F1

expand_less