Formule 1

Moteur F1 de 2025 : Wolff imagine un report d’un an mais souhaite garder les V6

Il faut penser à Audi ou Porsche mais sans tout mettre à la poubelle

Recherche

Par Olivier Ferret

4 juillet 2021 - 13:11
Moteur F1 de 2025 : Wolff imagine (...)

Toto Wolff peut imaginer reporter d’un an à 2026 l’introduction du nouveau règlement moteur en Formule 1, qui est actuellement prévu pour 2025.

C’est ce qu’il a laissé entendre à Spielberg alors que se tenait hier le grand sommet des motoristes actuels et potentiels avec la FIA et la FOM.

Le directeur de Mercedes F1 réagit ainsi à la proposition de Christian Horner chez Red Bull (article à lire ici) et estime que se donner une année de plus n’est peut-être pas si mal.

"Peut-être que nous pouvons trouver un compromis et faire avancer l’essence verte d’un an ou deux - et peut-être prolonger d’un an le règlement général. Et peut-être que tout le monde sera aidé pour se projeter sur 2026. La F1 doit en tout cas donner l’exemple."

Mais comment donner à la F1 l’image d’un sport qui peut aider à la protection de l’environnement ?

"Si je commence à discuter de tous les points avec vous maintenant, nous y serons dans une demi-heure. L’important est que nous soyons tous du même avis sur ce que nous voulons en 2025."

L’autre enjeu de ce sommet est de rendre le futur moteur intéressant pour des nouveaux motoristes, notamment du côté du Groupe Volkswagen qui envisage de s’impliquer avec Porsche ou Audi si les règles lui conviennent enfin, avec plus d’électrification (via 4 roues motrices, article à lire ici) et un autre moteur thermique, afin de ne pas partir avec du retard sur les motoristes déjà là depuis 2014 avec le V6.

"Je ne sais pas quelle sera la solution. Il nous faut une unité de puissance qui nous rend fiers également dans le domaine de l’électrification," admet Wolff.

"Cependant, en même temps, nous devons le faire avec un budget moins important qu’aujourd’hui. De plus, les biocarburants ou les e-carburants seront une partie très essentielle."

"Donc contre, selon moi, le chemin passe par les moteurs six cylindres actuels, qui, à l’instar de la série, sont de la dernière génération. Nous n’avons pas besoin de réinventer la roue. Et puis optimiser simplement la partie électrique, en conjonction avec des carburants durables. C’est la direction à prendre."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less