Formule 1

Moins d’oxygène et rythme cardiaque élevé : Mexico, un défi pour Mazepin et la F1

Il rappelle les défis physiques de ce nouveau circuit pour lui

Recherche

Par Alexandre C.

3 novembre 2021 - 16:02
Moins d’oxygène et rythme cardiaque (...)

Nikita Mazepin va affronter son premier Grand Prix en haute altitude (plus de 2200 mètres) ce week-end à Mexico.

Si les moteurs seront moins efficaces que de coutume en raison de l’air moins dense, la course s’annonce aussi physique pour le Russe de Haas, qui devra particulièrement être en forme pour ce rendez-vous – alors qu’il a parfois peiné physiquement notamment au niveau du cou, depuis le début d’année. Comment aborde-t-il ce week-end de F1 justement ?

« Tout d’abord, moins d’oxygène signifie qu’il est difficile de conduire et de performer à un rythme cardiaque élevé pour les pilotes, donc physiquement ça va être un défi mais pas seulement, l’air est moins dense donc il y aura moins d’appui aérodynamique sur la voiture. Malheureusement, nous n’avons pas beaucoup d’appui de côté, mais nous ferons de notre mieux et je suis très curieux de courir sur un nouveau circuit. »

Difficulté supplémentaire pour Nikita Mazepin : il découvrira un nouveau circuit, sans pouvoir compter sur l’aide d’un simulateur (alors que Mick Schumacher peut lui conduire à Maranello).

« Il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu pour être à l’aise sur un nouveau circuit. Normalement, je ne déteste pas les pistes avec peu d’appui aérodynamique comme Monza et Bakou, je me sentais assez à l’aise, mais il y a beaucoup plus de défis au Mexique. Comme je n’y suis jamais allé, j’ai hâte de relever le défi et je suis ouvert d’esprit à ce que le week-end pourrait apporter. »

Après Austin, la F1 devrait connaître son deuxième week-end d’affilée avec une belle ambiance, ce qui ravit enfin le rookie.

« Comme je ne suis pas de là-bas, cela ne me met pas vraiment la pression, mais c’est agréable de voir que les gens apprécient l’événement auquel vous participez. C’est génial que la Formule 1 donne le sourire aux gens et rende peut-être leur week-end plus intéressant, plutôt que de rester à la maison à regarder la course à la télévision. Les habitants sont très accueillants - j’y étais il y a deux semaines - donc j’ai pu ressentir un peu l’ambiance et la passion, combien ils aiment la Formule 1, donc je suis impatient d’y aller à fond. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less