Formule 1

Miracle à Imola : les deux Haas F1 rallient l’arrivée après de gros coups de chaleur

Le rythme semblait en progression

Recherche

Par Alexandre C.

18 avril 2021 - 18:56
Miracle à Imola : les deux Haas F1 (...)

Les deux Haas ont vu l’arrivée du Grand Prix d’Imola et cela tient presque du miracle, quand on se remémore les courses animées des deux jeunes pilotes.

Mick Schumacher est d’abord parti en vrille, sous la voiture de sécurité, heurtant le mur et rejoignant péniblement son stand, une fois la pitlane ouverte, pour changer d’aileron. Quant à Nikita Mazepin il était largement en souffrance au niveau du rythme, s’est accroché avec Nicholas Latifi, et s’est fait une dernière frayeur en fin de course en repartant en tête-à-queue.

Mick Schumacher finit devant son coéquipier, à la 16e place, avec d’ailleurs une bonne marge d’avance sur le Russe. Voilà au moins de l’expérience accumulée pour le rookie allemand…

« C’était ma première fois dans une Formule 1 sur le mouillé - ce n’était pas facile. Pour être honnête, je n’étais pas tout à fait sûr de ce qui s’est passé au moment où je suis parti en tête-à-queue, c’est allé assez vite. Je ne sais pas si j’étais trop agressif ou si c’était une flaque d’eau ou autre. C’est quelque chose que nous allons analyser mais je suis assez déçu de moi-même. Nous avions une bonne position jusque là. »

« Globalement, c’était une course positive, nous avons terminé 16ème et nous étions bons en termes de rythme. Nous avons vu le drapeau à damier et c’était l’objectif. »

Nikita Mazepin est moins positif quant à lui sur son rythme pur. Sur l’incident avec Nicholas Latifi, il rejette la faute sur le pilote Williams et il est difficile, au vu des images, de lui donner tort. S’il y a quelque chose à reprocher en ce début de saison à Nikita Mazepin, ce ne sera pas sur cet incident-là.

« Il s’est passé tellement de choses dans cette course, depuis le départ sur les pneus pluie alors que nous ne nous y attendions pas vraiment… car le soleil n’était pas loin avant le départ, jusqu’au drapeau rouge. Et il s’est passé tout un tas de choses. Nous n’étions tout simplement pas assez rapides aujourd’hui pour nous battre avec les autres. C’était une bonne expérience d’apprentissage cependant et voir le drapeau à damier était bon. »

« Je ne pense pas que Nicolas (Latifi) savait que j’étais là quand il est revenu sur la piste. Je lui ai donné toute la place que j’avais, mais je ne pense pas qu’il était conscient que j’étais là. C’était juste malheureux pour lui. Personne n’a eu la vie facile aujourd’hui, mais que c’était une course très excitante pour les fans. »

Günther Steiner, le directeur d’écurie, n’en revenait presque pas de voir ses deux voitures à l’arrivée !

« Nous avons ramené deux voitures à la maison dans ce qui a été une course assez mouvementée avec les conditions météorologiques changeantes. Nous avons eu quelques problèmes, mais nous avons réussi à nous en sortir et à terminer la course avec Nikita Mazepin et Mick Schumacher, ce qui est bien. C’est ce que je veux toujours, que nous fassions les tours, et que les gars apprennent. Je veux qu’ils continuent à s’améliorer et surtout pour Nikita, c’était bien aujourd’hui qu’il termine la course après avoir manqué le coche à Bahreïn. Il a maintenant une course complète à son actif. Mick a bien récupéré son retard de la première partie de sa course. « 

« Même si ce n’est pas le résultat qui vous rend heureux, ce qui vous rend heureux, c’est que nous avons progressé. C’était notre plan, et si nous pouvons continuer à travailler comme ça - avec moins d’erreurs et plus de performance… c’est ce pour quoi nous sommes ici cette année. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less