Formule 1

Mick Schumacher prévient Mazepin : en course, ’je n’ai plus d’amis’

Son ancien patron chez Prema en dit plus aussi sur lui

Recherche

Par Alexandre C.

3 avril 2021 - 14:18
Mick Schumacher prévient Mazepin : (...)

A 22 ans, soit le même âge que son père, Mick Schumacher a donc fait ses débuts en F1, au Grand Prix du Bahreïn. Sous ses dehors de jeune homme bien élevé et lisse, le champion de F2 cache cependant une attitude de guerrier et de combattant, qu’il compte bien employer à bon escient cette année.

Le pilote Haas s’est ainsi confié sur cette mentalité de battant au Guardian… Nikita Mazepin est prévenu, il n’y a pas que lui qui pourra jouer des coudes !

« Le moment où nous sommes dans un week-end de course quand j’ai le casque sur moi, il n’y a pas d’amis. »

« C’est vraiment un champ de bataille là-bas. Tout le monde essaie d’obtenir la couronne pour dominer, si vous n’avez pas cette attitude, c’est très difficile. »

De par son nom, Mick Schumacher est bien sûr le plus attendu des rookies. Mais porter le nom de Schumacher n’est pas au poids pour lui, au contraire.

« Je sais combien ce nom pèse dans tous les aspects, mais ce poids, je ne le sens pas, c’est léger comme une plume pour moi, je me sens très privilégié de pouvoir conduire avec ce nom. Je n’ai vu que les pour et je n’ai eu qu’un impact positif. »

« Je suis d’accord avec ça, j’ai décidé que je voulais faire ça. Si c’est ce qui arrive, je suis heureux de l’accepter. Je ne sais pas ce qui se passera dans les cinq ou dix prochaines années, mais je suis fier de moi. »

« J’aime ressentir ces sensations quand je pilote. Je le fais pour moi, je cours parce que j’aime ça. C’est ce qui me motive. »

Champion de F3 et de F2, Mick Schumacher ne peut pas être accusé de ne pas être arrivé en F1 au talent...

« Nous avons prouvé que je sais conduire, j’espère que je suis digne d’être en F1 ! »

La première idole de Mick est bien sûr son père, Michael Schumacher. Mais plus particulièrement, sur quels points le père peut inspirer le fils ?

« J’ai aimé la façon dont il gère le rythme de la course et la stratégie avec l’équipe. Quelque chose que j’admire beaucoup. J’aime vraiment travailler avec l’équipe, avoir l’unité et construire une famille autour de moi, ce que j’attends avec impatience chez Haas. Construire une relation pour que nous puissions nous comprendre sans mots. »

Chez Prema, René Rosin, le directeur d’équipe, a d’ailleurs observé que Mick avait procédé comme son père...

« Mick a été capable de créer un groupe, une équipe et ça a fait la différence. »

« Il sait comment être agressif dans le premier tour, il était très bon sur les dépassements, il sait où il peut aller et ce qu’il peut faire. C’est l’une de ses forces. »

Haas F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less