Formule 1

Mercedes : Wolff anxieux pour la fiabilité, mais confiant pour la performance en France

Une piste qui conviendra à la Mercedes

Recherche

Par A. Combralier

18 juin 2019 - 18:16
Mercedes : Wolff anxieux pour la (...)

Mercedes demeure invaincue en ce championnat du monde, même si le couperet n’est pas passé loin à Bahreïn comme à Montréal, lors du dernier Grand Prix.

Toto Wolff, comme à son habitude, se montre ainsi particulièrement anxieux avant d’aborder le Grand Prix de France, ce week-end : les problèmes de fiabilité rencontrés sur les monoplaces argentées, comme sur l’unité de puissance évoluée de Lance Stroll, ont-ils été réglés ? C’est le principal sujet d’inquiétude de Toto Wolff aujourd’hui.

« Le Canada fut une sorte de coup de semonce pour nous. Après une très bonne fiabilité durant les six premières courses, nous avons enduré un certain nombre de problèmes durant le week-end, presque tous étant de notre responsabilité. Je pense au problème avec le système de carburant sur la voiture de Valtteri en EL1, ou à la fuite hydraulique de Lewis que nous avons dû réparer le dimanche matin, avant la course. Nous avons été chanceux que ces problèmes de fiabilité se soient présentés à temps afin que nous puissions toujours avoir une chance de les résoudre, mais nous savons qu’il auraient facilement pu ruiner notre week-end. Grâce au talent formidable de nos mécaniciens, ce ne fut pas le cas. »

Après avoir évoqué la fiabilité, Toto Wolff en vient au sujet de la performance : Mercedes sera-t-elle encore intouchable au Paul Ricard ? C’est cette fois-ci un Toto Wolff optimiste qui s’exprime, preuve que Ferrari et Red Bull ont bien du souci à se faire.

« Nous nous attendons à un rude combat en France. Le circuit a quelques caractéristiques similaires à celles de Montréal, et les longues lignes droites seront un défi pour nous. Cependant, à l’inverse du Canada, les vitesses de passage en virage sont variées, ce qui devrait jouer en notre faveur. »

« Ces trois derniers mois, nous avons été solides grâce à toute notre équipe – sur la piste, à Brackley et à Brixworth – qui a perforém à un très haut niveau ; et il faut nous assurer de réussir à conserver ce même standard de nouveau en France. »

En parallèle de ces aspects opérationnels, Toto Wolff gère aussi, pour Mercedes, la négociation des Accords Concorde, qui entrent dans leur dernière phase.

« La semaine dernière, les dix équipes, avec la FIA et la F1, ont trouvé un accord pour retarder la présentation du règlement 2021 en octobre, ce qui nous donnera plus de temps pour travailler sur ces règles, afin d’atteindre nos objectifs communs. »

« La F1 est, sans conteste, le pinacle du sport auto ; chaque week-end, des millions de fans autour du monde partagent l’excitation qui est la nôtre pour le sport auto. Nous voulons utiliser l’opportunité unique du règlement 2021 pour rendre la F1 plus encore excitante pour les fans, pour rendre les courses plus compétitives, et pour faire croître le sport globalement. Trouver le bon compromis, entre les différentes parties prenantes, n’est pas facile, mais nous sommes unis par notre passion pour la course, et nous définirons des règles qui feront prospérer la F1 dans la prochaine décennie. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less