Formule 1

Mercedes se positionne : Wolff en faveur d’un gel des moteurs pour aider Red Bull

Voilà un allié précieux avant la réunion de lundi

Recherche

Par Olivier Ferret

24 octobre 2020 - 21:33
Mercedes se positionne : Wolff en (...)

Dans la réunion de la Commission F1 qui se prépare pour ce lundi à Portimao, au lendemain du Grand Prix du Portugal, Red Bull devrait compter sur un allié précieux : Mercedes.

Toto Wolff, directeur de l’équipe allemande, semble aller dans le sens de Christian Horner : aider Red Bull à reprendre le moteur Honda et son exploitation en envisageant des mesures, tel qu’un gel du développement des V6 actuels, à partir de 2022.

Même si Renault a l’obligation de fournir Red Bull et AlphaTauri en 2022, Horner a bien fait comprendre ce samedi que Renault n’en avait pas forcément la volonté, notamment à cause du statut de top team de Red Bull, concurrent direct de Renault F1.

Red Bull souhaite donc un gel des moteurs à la fin 2021, le temps que de nouveaux moteurs soient mis en place, en 2026 ou avant.

"Oui, je suis prêt à soutenir un gel des moteurs," lance Wolff à Portimao.

"Je pense que la F1 est dans une bonne situation avec trois motoristes mais si on peut en garder quatre..."

"Je comprends totalement la situation de Red Bull, ils ne veulent pas retrouver un statut d’équipe cliente. Ils veulent être une équipe d’usine. Ils ont la capacité de faire évoluer un peu le moteur Honda actuel, l’optimiser un peu et Honda a certainement des choses pour eux dans les tuyaux pour 2021."

"Mais je pense que nous devons tout faire pour donner à Red Bull cette opportunité."

Voilà une démarche de solidarité envers Red Bull peu courante de la part de Wolff.

"Les faire revenir à un statut de client d’un autre motoriste, ce n’est pas vraiment ce qu’ils souhaitent. Et je crois vraiment que Honda a fait un très bon travail, qu’il y a de la performance et ce serait dommage de laisser un tel moteur de côté."

"Je comprends aussi qu’ils ne veulent pas entrer dans une guerre économique avec nous, les grands constructeurs, pour développer ces moteurs. Ils ont fait une proposition et j’aimerais la soutenir parce que Red Bull est une marque, une équipe incroyablement importante en F1 et nous devons tout faire pour garder leurs deux équipes, et cette solution leur permet de garder leur statut d’équipe d’usine."

Red Bull devrait aussi compter sur le soutien de Renault, qui est arrivé à un très bon niveau avec son V6 et verrait certainement d’un bon œil le fait de ne pas fournir un rival direct. Reste le cas Ferrari : c’est la Scuderia qui a le plus à perdre en gelant les V6 actuels fin 2021 puisque les Italiens repartent d’une feuille blanche pour tenter de rattraper leur retard. Un mécanisme d’équilibre des performances pourrait donc être discuté afin de trouver un accord.

Mercedes

Red Bull

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less