Formule 1

‘Mercedes reste l’équipe à battre’ : Binotto reste prudent avant le 1er GP

Il espère que Ferrari restera unie cette saison

Recherche

Par A. Combralier

12 mars 2019 - 08:38
‘Mercedes reste l'équipe à battre' : (...)

Ferrari a affiché un niveau très solide aux essais hivernaux de Barcelone, et s’annonce comme un candidat pour la victoire à Melbourne, aux côtés, bien sûr, de Mercedes.

Mattia Binotto, qui a pris ses fonctions en tant que nouveau directeur d’écurie, en remplacement de Maurizio Arrivabene, sait que Ferrari est attendue au tournant et qu’il ne faudra donc pas décevoir. L’Italien se sent-il confiant avant la première épreuve de la saison ?

« Nous avons une équipe, qui, saison après saison, a montré qu’elle grandissait, parce que chaque année, l’équipe apprend, même de ses erreurs. Et ce processus nous a mené à construire une monoplace encore meilleure. »

« Je pense que l’équipe à battre est toujours Mercedes. Mercedes est un groupe bien en place, ils savent comment construire une voiture rapide, ils ont les ressources financières et le talent pour. Et même s’ils font face à des difficultés en début de saison, ils sauront les surmonter. »

« Nous sommes un jeune groupe, nous connaissons nos objectifs, mais nous devons encore montrer que nous restons unis sous la pression. Je ne sais pas si c’est vraiment une inquiétude, mais cela doit être prouvé et vérifié. »

Mattia Binotto met ainsi la pression sur ses collègues de travail : dans l’épreuve, il faudra rester soudé, pour le bien de Ferrari, annonce-t-il…

Red Bull-Honda pourrait-elle se mêler à la lutte pour la victoire, selon Mattia Binotto ?

« Red Bull sera solide. Honda a progressé et a prouvé, aussi avec Toro Rosso, que le moteur était fiable. »

Il n’empêche que la SF90 est apparue un cran au-dessus de la Red Bull en essais hivernaux.

« De manière importante, cette voiture est stable aérodynamiquement, elle est prévisible dans des virages à moyenne et haute vitesse, et en lignes droites » se réjouit Mattia Binotto.

« C’est quelque chose que nous recherchions, parce que c’était l’un des problèmes de la voiture de l’an dernier. »

« La solution a été trouvée en soufflerie et sur la piste. Nous avons progressé grâce à nos simulations pour identifier les problèmes et obtenir une meilleure corrélation avec les données. »

Pour lutter face à Lewis Hamilton et Max Verstappen, Ferrari ne devrait-elle pas clairement privilégier Sebastian Vettel sur Charles Leclerc ? Mattia Binotto a déjà annoncé qu’en cas de besoin, l’Allemand serait en effet favorisé.

Mais Charles Leclerc pourra-t-il bénéficier du même équipement que son coéquipier ?

« Nous nous sommes engagés à leur donner un produit identique. L’approche est différente : Charles est un investissement pour nous. Il passera beaucoup de temps avec les ingénieurs pour faire les meilleurs progrès possibles. Il apprendra vite, c’est un gars intelligent. »

Ferrari

expand_less