Formule 1

Mercedes ne dominera pas autant que Williams en 1992 selon Brawn

La concurrence est plus forte grâce à Ferrari et Red Bull

Recherche

Par A. Combralier

17 avril 2019 - 13:39
Mercedes ne dominera pas autant que (...)

Trois doublés en trois courses : Mercedes réalise un début de saison parfait. L’écurie allemande fait encore mieux que de 2014 à 2016, années de franches dominations ; il faut remonter à 1992, année mythique pour Williams grâce à Nigel Mansell et Riccardo Patrese, pour retrouver un tel début de saison canon réalisé par une écurie. Mercedes compte désormais 57 points d’avance sur Ferrari au classement des constructeurs.

Ce début de saison remarquable des Flèches d’Argent doit-il, d’ores et déjà, inquiéter les fans – qui espèrent une saison au contraire disputée ? Pas selon Ross Brawn. Le manger des sports mécaniques de Liberty Media estime que la domination de Mercedes 2019 - s’il y a domination - ne pourra pas aussi franche que celle de Williams-Renault en 1992.

« La maîtrise de Williams était due à un package technique supérieur, à l’ère des suspensions actives. Cependant, en dépit des statistiques atteintes par Mercedes, je ne crois pas que 2019 empruntera le même chemin que 1992. Les trois doublés consécutifs réussis par Lewis Hamilton et Valtteri Bottas sont définitivement dus au fonctionnement opérationnel parfait de l’équipe pour le moment, allié à un package excellent. Mais il est aussi juste de dire que Mercedes fera face à une opposition plus forte que Williams en 1992. »

« A Bahreïn il y a deux semaines, Ferrari avait dominé les qualifications, et, sans ses malheurs techniques qui ont ruiné ses efforts en course, aurait remporté une victoire franche grâce à Charles Leclerc. En Chine, cependant, la balance des performances a penché en faveur de Mercedes, comme à Melbourne. »

Outre Ferrari, Ross Brawn estime que Red Bull-Honda pourrait également poser de sérieux problèmes à Mercedes – du moins l’espère-t-il…

« Red Bull, surtout grâce à Max Verstappen, est prête à saisir toute opportunité pour rebondir, étant donné que le changement de motoriste pour Honda semble déjà produire des résultats. Cependant, il faut accepter le fait que Mercedes puisse toujours s’appuyer sur sa domination des dernières années. Il faut se rappeler la manière avec laquelle Mercedes a rebondi l’an dernier, alors qu’il semblait que Ferrari les avait véritablement rejoints, sur le plan de la performance. »

« Bien sûr, je n’ai rien contre Toto Wolff, Lewis Hamilton, Valtteri Bottas et les nombreux amis que j’ai toujours dans cette équipe » poursuit celui qui a lancé l’aventure Mercedes GP.

« Mais j’espère que 2019 ne sera pas une répétition de 1992. Quel que soit le dénouement, j’espère que la bataille pour le titre sera véritablement spectaculaire, comme il convient pour le bien de ce sport. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less