Mercedes : L’année sans victoire a été ’puissante’ pour Hamilton

Toute l’équipe est "gagnante" après la saison 2022

Recherche

Par Emmanuel Touzot

6 décembre 2022 - 11:27
Mercedes : L'année sans victoire (...)

Lewis Hamilton a connu sa première saison sans victoire en Formule 1 cette année. Le pilote Mercedes F1 ne tire toutefois pas un bilan problématique à la suite de ce constat, et juge que les progrès de son équipe, qui a gagné à Interlagos avec George Russell, constituent une victoire en eux-mêmes.

"Il y a eu tellement de scénarios comme ça cette année, le voyage a été la partie la plus importante et cette année, et nous sommes des gagnants, pour moi. Évidemment, ce n’est pas ce que l’on voit à l’extérieur en termes de chiffres, mais je pense que tout le monde dans l’équipe cette année est gagnant" a déclaré Hamilton.

"Ils ont tous creusé très profond, ils ont donné absolument tout. Personne n’a abandonné et tout le monde a surmonté les émotions ressenties en n’étant pas au premier plan. Je suis vraiment fier de tout le monde. Donc ça, pour moi, c’est encore plus puissant que de gagner chaque course."

A la question de savoir s’il avait dû lutter pour ne pas ressentir de frustration face au manque de performance, Hamilton assure que ce n’était pas le cas : "Non, parce que honnêtement, il y a eu beaucoup d’expériences où j’ai eu l’impression que nous avions gagné."

"Obtenir une quatrième place, une cinquième place ou finalement monter sur le podium, dans ces moments, nous étions tous tellement exaltés que cela ressemblait presque à une victoire."

Une possible victoire envolée dans un accrochage

Le septuple champion du monde ne sait pas s’il aurait pu battre son équipier au Brésil, mais il confirme que cette possibilité était perdue dès l’accrochage avec Max Verstappen à la relance après la première voiture de sécurité : "C’est certain, ma course était terminée après le contact avec Max."

"Je pense que nous aurions eu beaucoup plus d’opportunités avec les deux arrêts que nous avons eus, et en mettant la pression, ça aurait été bien d’avoir cette bataille. Ce n’est pas le circuit le plus facile sur lequel doubler et vous avez généralement besoin d’un plus grand delta de temps en termes de rythme de l’autre voiture."

"Nous étions très, très proches. Il n’y avait qu’un ou deux dixièmes d’écart entre nous, surtout à un moment donné. J’aurais aimé avoir la chance de pousser, pousser, pousser et voir si une opportunité se présente."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos