Formule 1

Mercedes F1 travaille ‘nuit et jour’ sur la faille critique de sa boîte de vitesses

Mais le temps presse, craint déjà Vowles

Recherche

Par Alexandre C.

8 juillet 2020 - 18:03
Mercedes F1 travaille ‘nuit et jour’ (...)

Mercedes a failli subir un double abandon lors du dernier Grand Prix, au Red Bull Ring, en raison de la fragilité intrinsèque de sa boîte de vitesses. Des interférences électriques, comme le choc du passage sur les vibreurs, menaçaient en effet le système d’une défaillance – c’est pour cette raison que Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ont été priés d’éviter les bordures, par James Vowles en personne, à la radio en plein Grand Prix.

Le directeur de la stratégie de Mercedes F1 a précisé l’origine de ce problème dans un entretien tout récent, et en a surtout dit plus sur la possibilité de le résoudre en quelques jours, avant le Grand Prix de Styrie ce dimanche. Visiblement, on s’agite nuit et jour à l’usine pour ce faire, mais sera-ce suffisant ?

« Nous avons un certain nombre de personnes à l’usine qui travaillent jour et nuit pour cela. En fait, ils travaillaient en parallèle du Grand Prix. »

« Pendant que le Grand Prix se déroulait, ils faisaient déjà tout leur possible pour essayer de comprendre quels étaient les problèmes afin d’anticiper la question. Nous savons que si nous n’arrivons pas à surmonter ce problème, il se représentera à nouveau dans quelques jours. »

« Et la réalité est que c’est un problème qui aurait pu coûter à l’une ou aux deux voitures la possibilité de terminer la course le dimanche. »

Mais la solution n’a rien de simple, tant la W11 est une machine sophistiquée, poursuit Vowles...

« C’est un problème complexe. Si c’était quelque chose de simple, nous aurions fait de notre mieux pour le régler la semaine dernière et il est clair que nous ne l’avons pas fait. »

« Tout ce que nous savons pour l’instant, c’est que certains éléments électriques des boîtes de vitesses souffrent, et nous devons en faire plus pour qu’elles puissent traverser la durée d’un Grand Prix. »

Bonne nouvelle cependant : ce problème ne devrait pas se reproduire sur les circuits où les vibreurs sont moins agressifs, comme par exemple sur le Hungaroring.

« La réalité est que le circuit autrichien est très, très agressif, surtout avec les bordures. Il met beaucoup de pression sur les éléments de suspension et sur la voiture. »

« Il faut utiliser les bordures pour gagner du temps au tour, mais elles génèrent aussi beaucoup de vibrations dans la voiture et beaucoup de charge. »

« Le problème de la boîte de vitesses est électrique par nature et la réalité est que nous avons maintenant quelques jours pour régler ce problème. »

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less