Mercedes F1 : Russell se défend d’avoir été ’égoïste’ à Zandvoort

Le pilote déplore les attaques sur les réseaux sociaux

Recherche

Par Emmanuel Touzot

9 septembre 2022 - 11:48
Mercedes F1 : Russell se défend (...)

Après le Grand Prix des Pays-Bas, George Russell a été accusé sur les réseaux sociaux d’égoïsme, pour avoir pris la décision de s’arrêter lors de la dernière voiture de sécurité afin de chausser des gommes tendres.

Lewis Hamilton n’a pas pu s’arrêter, et certains internautes ont jugé que Russell avait décidé de changer ses pneus - et c’est lui qui a proposé cela à Mercedes F1 depuis le cockpit - au détriment de son équipier. Il réfute aujourd’hui cette idée.

"Personnellement, je pensais que nous allions tous les deux rentrer aux stands" se remémore le Britannique. "Je suis arrivé juste derrière Nicholas [Latifi], et je lui ai dit de se dépêcher parce que j’avais peur d’être dépassé par [Charles] Leclerc qui était un peu plus loin derrière."

"Mais ensuite, j’ai creusé un petit écart avec Lewis, donc j’ai été un peu surpris quil ne soit pas passé au stand. Maisj’ai su après qu’il n’y avait tout simplement pas assez de temps pour que tout soit prêt, et que c’était pour cela qu’il ne s’est pas arrêté."

"Réfléchissez" avant d’envoyer un message haineux

Russell a pu constater de nombreuses réponses agressives à un post twitter de Mercedes F1, et déplore cela. Il confirme par ailleurs que Mercedes travaille avec une entreprise spécialisée pour procéder à une modération automatique de ses posts Twitter.

"C’est vraiment horrible de voir cela continuer semaine après semaine, en fonction des dernières nouvelles. Il y en a trop, et je ne pense pas que nous puissions faire quelque chose en tant qu’organisation."

"Il faut aller au-delà, vers les personnes qui gèrent les canaux de réseaux sociaux, les gouvernements. Il y a tellement de choses qui circulent, et nous faisons tous ce que nous pouvons pour que ces comptes soient rapportés."

"En tant qu’équipe, nous travaillons avec une organisation pour tenter de limiter ce phénomène, et c’est ce que nous faisons. Mais en fin de compte, cela n’empêche pas la personne qui se trouve derrière un ordinateur d’envoyer ce tweet ou ce post, ou quoi que ce soit d’autre."

"Le message à transmettre est le suivant : si vous envisagez de poster quelque chose, réfléchissez-y à deux fois. Allez-vous ajouter quelque chose de positif ou de négatif ? Si c’est de manière négative, ne le faites pas. C’est très dommage de voir cela."

Mercedes F1

Info Formule 1

Photos

Vidéos