Mercedes F1 ne se cache pas derrière les restrictions de tests aéro

Elliott a toutefois hâte que l’équipe en ait davantage

Recherche

Par Emmanuel Touzot

8 juin 2022 - 10:21
Mercedes F1 ne se cache pas derrière (...)

Mercedes F1 subit le règlement qui équilibre désormais le nombre de tests aéro que peuvent faire les équipes en soufflerie. De par son statut de championne du monde des constructeurs en titre, l’équipe bénéficie de moins de roulages en soufflerie.

Mike Elliott, le directeur technique de l’équipe, explique que c’est un désavantage face à Red Bull et Ferrari. L’ingénieur rappelle que fin juin, le nombre de tests en soufflerie va être changé en fonction du classement actuel, ce qui aidera son équipe.

"Il est clair que cela a un certain impact" a déclaré Elliott. "Je pense que par rapport à Red Bull, ce n’est pas beaucoup, c’est environ un run par semaine, quelque chose de cet ordre. C’est assez faible, mais nous n’avons pas beaucoup de runs par semaine en soufflerie."

"Je pense que par rapport à Ferrari, c’est un peu plus. Tout devrait être remis à zéro à la fin du mois de juin, donc j’espère que cela jouera en notre faveur."

Cependant, Elliott refuse d’y voir la raison du début de saison décevant de Mercedes F1, qui connaît bien d’autres problèmes : "Nous devons être honnêtes avec nous-mêmes en tant qu’équipe et dire ’je ne pense pas que ce soit la raison de nos difficultés’."

"Nous avons eu du mal avec le marsouinage et cela nous a en quelque sorte freinés, et même si l’augmentation des tests sera un avantage, cela ne changera probablement pas la donne. Le plus important, c’est qu’on doit s’attaquer à nos problèmes et faire avancer la voiture dans la bonne direction."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos