Formule 1

Mercedes F1 ’ne croyait pas’ à l’importance de la perte aéro pour Bottas

Et l’équipe n’a pas pu voir la pièce rapidement

Recherche

Par Emmanuel Touzot

2 novembre 2020 - 11:43
Mercedes F1 ’ne croyait pas’ à l’importanc

Les ingénieurs de Mercedes F1 sont restés incrédules face à la perte de performance causée par le déflecteur de la Ferrari de Sebastian Vettel sur la monoplace de Valtteri Bottas, alors que l’imposante pièce de carbone était logée sur les déflecteurs latéraux de la W11 du Finlandais.

Vettel a perdu la partie verticale droite de son aileron avant au premier tour et Bottas a roulé dessus, ce qui a envoyé le morceau de carbone dans une des parties les plus génératrices d’appui sur les monoplaces actuelles.

La perte aérodynamique est estimée à 50 points, et Bottas en a souffert toute la course, en étant d’abord plus lent que ses poursuivants, puis en perdant entre une demi-seconde et une seconde au tour sur Lewis Hamilton.

"Nous voyions une grande chute en performance, mais le problème est à l’échelle des pertes au tour" a déclaré l’ingénieur de piste en chef de Mercedes, Andrew Shovlin, au terme de la course.

"Si vous traduisez ça en temps au tour, c’étaient sept ou huit dixièmes de seconde. Nous ne croyions pas les capteurs car nous regardions la manière dont Valtteri attaquait, particulièrement fort, et il faisait de bons tours quand nous avions besoin qu’il crée un écart."

"Il est très difficile d’établir une perte au tour précise car cela affecte souvent la voiture de manière non linéaire sur la piste, ou ça lui confère un comportement différent dans des directions différentes de virages. Mais au départ, nous n’arrivions pas à croire que ce soit aussi important."

La présence de la pièce a été difficile à repérer pour Mercedes, bien qu’elle était là depuis le début de course. De fait, elle a été repérée après le premier arrêt, ce qui a empêché Bottas de rouler à son maximum lorsqu’il est sorti des stands en pneus durs neufs.

De plus, le Finlandais a perdu la deuxième place sur une sortie de piste (photo) causée par ce manque d’appui, mais l’a finalement récupérée après l’abandon de Max Verstappen, plus tard dans la course.

"Quand vous voyez la taille que ça fait et le fait que c’est rouge, vous n’arrivez pas à croire qu’on ne le voyait pas sur les caméras. Mais c’était logé de telle manière qu’on voyait la partie noire, et vu que notre voiture entière est noire, on ne le voyait pas. Si nous l’avions vu, nous aurions pu réussir à l’enlever au premier arrêt."

"Mais c’est malchanceux pour lui et ça a a été la bonne décision de l’enlever car le prendre dans un pneu aurait causé une crevaison instantanée, donc c’était vraiment le bon choix. Ce n’était pas de sa faute, mais il a été ralenti tout l’après-midi."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less