Formule 1

Mercedes F1 n’a pas caché son jeu à Bahreïn selon Albers

Mais l’équipe a les moyens de remonter la pente

Recherche

Par Emmanuel Touzot

16 mars 2021 - 15:26
Mercedes F1 n’a pas caché son jeu à (...)

Mercedes F1 a connu un week-end très compliqué à Bahreïn, lors des essais hivernaux de la Formule 1. L’équipe a connu de réels problèmes de fiabilité et de comportement de sa monoplace.

Avec une pré-saison si courte, il est évident que les champions du monde n’ont pas cherché à cacher leur jeu, ce qui ne veut pas dire qu’ils n’auront pas le temps de corriger les défauts de la W12.

Toto Wolff a expliqué que tous les ingénieurs retourneraient à l’usine cette semaine, et l’ancien pilote Christijian Albers juge lui aussi que le team de Brackley a les moyens humains et techniques de se rattraper.

"Mercedes n’aurait pas fait de si mauvaise séance de manière délibérée" a déclaré Albers à De Telegraaf. "Et une équipe comme eux peux changer beaucoup de choses en deux semaines."

En 2020, Mercedes avait récupéré de la stabilité sur son train arrière mais le retrait d’une partie du fond plat pourrait de nouveau avoir compliqué le travail de l’équipe sur sa nouvelle monoplace.

"Si vous retirez de l’appui quelque part, vous pouvez avoir une voiture avec un différent caractère. Mais on peut voir que les Red Bull y ont très bien répondu. Apparemment, leur concept aérodynamique est plus résistant au changement."

Le rake élevé, c’est-à-dire l’inclinaison importante de l’arrière de la monoplace, a peut-être permis à Red Bull d’être moins sensible à ce fond plat réduit, ce qui expliquerait que Mercedes, mais aussi Aston Martin F1, souffre.

"Les plus grandes difficultés sont du côté de Mercedes et Aston Martin. Ces équipes cherchaient du grip à l’arrière tout au long des tests" conclut Albers.

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less