Formule 1

Mercedes F1 n’a jamais voulu sacrifier les 5 saisons à venir

Pour tenter de battre à tout prix Red Bull cette année

Recherche

Par Olivier Ferret

13 août 2021 - 12:26
Mercedes F1 n’a jamais voulu sacrifier

Le directeur de l’équipe Mercedes F1, Toto Wolff, a expliqué comment son équipe avait trouvé son équilibre entre le duel en cours cette saison avec Red Bull et la gestion du "long terme" avec des réglementations aérodynamiques radicalement nouvelles qui seront introduites l’année prochaine.

La F1 est dans la dernière année de son ère aérodynamique actuelle et les monoplaces seront très différentes en 2022, ce qui exige beaucoup de travail de la part des ingénieurs. Développer deux voitures en même temps n’a jamais été un problème pour une équipe de F1... sauf que c’est la première fois qu’un plafond budgétaire est en vigueur et impose donc de faire des choix.

"Comment nous avons raisonné ? Chez nous, cela a toujours été très simple : vous devez toujours penser à l’intérêt sur le long terme," explique Wolff.

"Tout jeter dans la bataille de 2021 jusqu’au dernier Grand Prix n’a aucun sens parce que la réglementation de l’année prochaine va nous accompagner pendant quelques années."

"Vous ne pouvez pas simplement l’ignorer car si vous avez un déficit au début de la saison prochaine, cela pourrait prendre beaucoup de temps avant que vous ne rattrapiez votre retard."

"Donc nous restons toujours fidèles à notre stratégie. D’une certaine manière, nous n’avons jamais changé de cap, nous avons continué sur le chemin tracé malgré la rivalité exacerbée cette année."

Wolff assure que cette décision "a été comprise par tout le monde, y compris nos pilotes. Je sais à quel point Lewis Hamilton, comme nous, veut un 8e titre cette année. Ce serait historique. Mais nous ne pouvons pas sacrifier 5 années pour une seule. Les enjeux sont trop importants."

"Et quoi que disent nos concurrents, je suis certain qu’ils sont eux aussi à 90 si ce n’est à 100% sur leur F1 de 2022."

Mercedes a apporté ses dernières améliorations au Grand Prix de Grande-Bretagne et en Hongrie. D’autres pièces dans les tuyaux côté production pourraient arriver à Zandvoort selon Valtteri Bottas mais cela n’a pas été confirmé par l’équipe.

"En termes de développement aérodynamique, nous nous sommes arrêtés il y a longtemps. Il y avait encore des choses à produire sur la base de ces développements et nous avons apporté des pièces lors des dernières courses."

"Il faut comprendre l’inertie dans une équipe de F1 : le dernier développement que vous avez vu a été conçu au printemps et ce développement fonctionne. Nous avons fait un pas en avant."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less