Formule 1

Mercedes F1 met au défi les autres équipes de porter plainte contre elle

Dans le cadre de l’affaire Racing Point

Recherche

Par Olivier Ferret

10 août 2020 - 13:29
Mercedes F1 met au défi les autres (...)

Ce week-end à Silverstone, plusieurs patrons d’équipe dont Günther Steiner chez Haas F1 ou Mattia Binotto chez Ferrari se sont demandés quel rôle a joué Mercedes F1 exactement dans l’affaire Racing Point.

Des patrons mais aussi des ingénieurs doutent qu’il soit possible de recréer une copie presque parfaite (et surtout aussi performante) de la Mercedes W10 de l’an dernier simplement en achetant les pièces non listés ou en travaillant à partir de photos ou de scans 3D.

Mercedes F1 serait-elle aller trop loin et aurait-elle livré d’autres dessins à Racing Point ? Toto Wolff assure que non. Et il a même défié ses rivaux de protester s’ils pensaient que Mercedes avait enfreint les règles car l’image de marque de Mercedes souffre de ces doutes.

"Si quelqu’un pense que nous avons fait quelque chose de mal, il devrait protester. Nous serons heureux d’aller devant le tribunal de la FIA pour nous défendre," répond Wolff.

"Il n’y a pas eu de plainte contre nous," rappelle-t-il. "Nous n’avons rien fait de mal, et pour parler de l’affaire en cours, je crois fermement que Racing Point n’a rien fait de mal."

"Je pense que si cette affaire finit devant la cour d’appel internationale, les avocats seront fermement convaincus qu’il s’agit là d’un dossier qui a des piliers très solides et que tout le monde chez nous comme chez Racing Point est donc à l’aise à ce sujet. Notre réputation est importante mais elle est intacte."

Toto Wolff indique qu’il a aussi joué le médiateur (en photo avec Alain Prost, Renault F1) afin de calmer les esprits dans le paddock et espérer que l’appel ne soit finalement pas porté par les équipes qui le souhaitent.

"Je ne pense pas que quiconque ait envie que cela continue pour toujours et se rende devant la Cour d’appel internationale. Il faudra un mois ou deux jusqu’à ce qu’il y ait le cas examiné, avec des avocats impliqués, et donc, tout le monde essaie d’être pragmatique. J’ai été invité à être le médiateur entre les deux groupes, ce que j’ai essayé de faire."

"Mais ils sont tous si têtus. Je pense que nous avons fait des progrès, un peu. Au cours des 48 prochaines heures, nous devrions parvenir à une conclusion, savoir si les appels sont maintenus ou si tout le monde décide que cela ne vaut pas la peine d’aller dans cette direction. Racing Point a été pénalisée de toute façon."

Mercedes

Info Formule 1

Photos

Vidéos

expand_less